Overdoses de caféine : quand la quête de la performance devient mortelle

Boissons énergisantes.
Boissons énergisantes.
Boissons énergisantes, capsules, la caféine s'ingère dorénavant en toutes circonstances, sous différentes formes et de plus en plus puissamment. Tant et si bien que les surdoses de caféine sont devenues un véritable problème de santé publique ces dernières années aux Etats-Unis.
A lire aussi
L'activiste transgenre Jazz Jennings devient ambassadrice Gillette
News essentielles
L'activiste transgenre Jazz Jennings devient ambassadrice...

Envolé le temps où le "petit noir" se consommait avec modération au petit-déjeuner, après le déjeuner et jamais passé 17h pour ne pas avoir les mirettes toujours ouvertes à 3h du matin. A l'heure du culte de la performance et du marketing, la caféine ne se cantonne plus à la tasse ou au bol de café, on la trouve dorénavant sous différentes formes et les doses ingérées sont toujours plus importantes.

Les boissons énergisantes impliquées dans 1.675 cas de surdose

Conséquence de cette consommation quasi frénétique : les surdoses de caféine enregistrées aux Etats-Unis ont grimpé (1.675 rapports de surdoses impliquant des boissons énergisantes ont été enregistrés dans les centres antipoison du pays entre le 1er janvier et le 31 juillet 2015) et celles-ci, potentiellement mortelles, sont considérées comme un véritable problème de santé publique outre-Atlantique. Ainsi, aussi excités qu'un cycliste ayant "salé la soupe", les Américains se remplissent le gosier de boissons énergisantes, concoctées par les industriels avec des ingrédients plus puissants.

Là où il fallait à une personne de 88 kg, selon le Washington Post, ingérer l'équivalent de 81 tasses de café, ou 317 tasses de thé noir, pour mourir, "une seule cuillère à café (de la forme de caféine la plus puissante mise dans certaines boissons énergisantes, ndlr), fait aujourd'hui le même effet que 28 tasses de café". Si la nausée ou le rythme cardiaque élevé pouvaient être les symptômes d'une surconsommation, la dépendance, voire la mort dans les cas les plus extrêmes, prennent peu à peu le pas.

Les industriels dans le collimateur

Et le site du quotidien américain d'évoquer le cas d'une adolescente de 14 ans, atteinte d'une maladie cardiaque, morte d'un arrêt peu de temps après avoir bu "deux boissons énergisantes contenant de la caféine en l'espace de 24h". Même funeste sort pour un lutteur de l'Ohio décédé après avoir consommé de la caféine en poudre. La Food and Drug Administration (FDA) a récemment mis en garde cinq distributeurs de caféine en poudre sur la dangerosité des produits vendus et estime que "la différence entre une quantité raisonnable et une dose toxique de caféine est très faible dans les produits à base de poudre de caféine pure".

Pour rappel, une à deux tasses de café par jour reste la dose généralement recommandée par les scientifiques. Ingéré à cette fréquence, le "jus de chaussette" aurait même des effets protecteurs contre Parkinson et certains cancers. Au-delà, les risques de finir comme le personnage évoqué par le chanteur Oldelaf dans la chanson "Le Café" (vidéo ci-dessous) sont plus grands.

"Le Café" - Oldelaf.