Pourquoi les bébés sont-ils irrésistibles (selon la science)

Le charme des bébés, pas si innocent
Le charme des bébés, pas si innocent
Si on fond à la vue d'un bébé, ce n'est pas un hasard, il y aurait même une explication scientifique à leur extrême mignonnerie.
A lire aussi

"J'ai envie de le croquer tellement il est mignon", "Je vais le bouffer tout cru"... Voici les exemples d'exclamations qui peuvent sortir de notre bouche lorsqu'on aperçoit un bébé. Et c'est vrai qu'ils sont adorables avec leurs joues rebondies, leurs grands yeux innocents, leurs mains et pieds potelés et leur délicieuse odeur. Mais s'ils sont si choux au point de nous rendre immédiatement gaga, c'est justement pour qu'on les aime, révèle une étude menée par l'université d'Oxford. En effet, ce charme irrésistible constituerait un mécanisme de protection naturelle servant à assurer leur survie, puisque les nourrissons sont totalement dépendants des "grands".

Des recherches antérieures avait déjà permis d'établir une corrélation entre le côté "trop mignon" des bébés et l'instinct parental. Dans cette étude, les chercheurs ont donc souhaité étendre le caractère irrésistible des nouveaux-nés aux sons et odeurs qu'ils émettent en s'appuyant sur des analyses comportementales et de la neuro-imagerie. Leurs conclusions sont sans appel : l'odeur et les sons produits par les bébés ont eux aussi un effet stimulant sur notre cerveau afin d'éveiller notre instinct protecteur incluant prestation de soins, jeu et amour. Selon ces experts, la relation parent-enfant est fondamentale à la survie et au développement du nourrisson. Leur mignonnerie apparaît alors comme un facteur-clé leur permettant d'attirer l'attention et l'affection des adultes.

Pourquoi les bébés sont si mignons ?
Pourquoi les bébés sont si mignons ?

Enfin, d'après les chercheurs, le charme des bébés a également pour but de faciliter les interactions sociales positives avec leurs parents et leur entourage.

Si mignons qu'on les croquerait bien tout crus

Et comment expliquer que l'on se surprend à vouloir croquer ces bouts de choux tout cru ? D'après une autre étude conduite par des chercheurs de l'université de Yale, nos envies de "bouffer" les bébés sont en fait des émotions appelées "expressions dimorphes" que l'on pourrait traduire par des "agressions mignonnes". Celles-ci nous aideraient à gérer notre trop-plein d'émotions positives. En gros, la douceur, les petites mains et les risettes des bambins provoqueraient trop d'élans positifs simultanés en nous, ce qui nous contraindrait à procéder à un rééquilibrage émotionnel en usant d'émotions "opposées" à celles que nous ressentons. Nous ne souhaitons donc par réellement manger les bébés (voilà qui est rassurant), elle est juste trop mignonne.

Le meilleur exemple de l'effet du charme irrésistible des bébés sur nous s'illustre parfaitement dans le dernier film d'animation des studios Warner, "Cigognes & compagnie" (sortie au cinéma ce 12 octobre 2016). Les cigognes, les loups et tous les autres personnages du dessin animé ont tous un point commun : ils sont absolument incapables de ne pas fondre à la vue d'un bébé. A croquer, on vous dit !

Bande annonce de Cigognes & Compagnie
Les dossiers