Pourquoi les hommes ne ferment jamais le deuxième bouton de leur veste

Les hommes chics et connaisseurs des règles vestimentaires ne ferment jamais le deuxième bouton de leur veste de costume. Mais pourquoi donc ? On vous explique tout.
A lire aussi

On a vérifié : si Ryan Gosling, Justin Trudeau, Jon Hamm, George Clooney ou encore Barack Obama ont autant la classe, c'est (en partie) parce qu'ils savent très bien porter un costume.

Il y a d'ailleurs un détail qui fait toute la différence et ne semble pas leur avoir échappé : pour rester chic en toutes circonstances, il ne faut jamais boutonner le dernier bouton de la veste de son costume.

Ce n'est pas le fruit du hasard si aucun gentleman ne boutonne le dernier bouton de sa veste. Ni signe d'appartenance à un club secret, ni à celui d'une secte, il s'agit en réalité d'une règle vestimentaire qui remonterait au début du XXe siècle.

La légende veut qu'Edouard VII, alors roi d'Angleterre, se sentait régulièrement trop étriqué dans sa veste après un repas trop riche. Il prit alors l'habitude d'ouvrir le dernier bouton de sa veste. Mais, gêné d'être le seul à le faire et ses officiers s'en rendant compte, tous auraient pris le pli de dégrafer eux aussi leur gilet afin que le roi se sente à l'aise. La rumeur de ce changement d'étiquette se répandant dans les couloirs du palais royal, toute la cour se mis rapidement à adopter cette coutume.

Une autre légende, moins répandue, veut que ce soient les dandys d'un club privé d'Eton qui décidèrent de déboutonner le dernier bouton de leur veste, ce dernier les gênant pendant leur séance hebdomadaire d'équitation.
Quoi qu'il en soit, cette règle a depuis perduré. Si vous voulez la suivre à la lettre, voici comment procéder. De nos jours, les vestes de costumes d'hommes sont généralement pourvues de deux ou trois boutons, même si certaines - notamment les vestes de smokings – n'en ont qu'un. Pour les vestes à trois boutons, appliquez la règle "parfois, toujours, jamais" : attachez parfois le bouton du haut, toujours celui du milieu et jamais le dernier bouton. Sur une veste à deux boutons, boutonnez toujours le bouton du haut et n'utilisez jamais le second.

En effet, à moins de souhaiter avoir l'air guidé et inconfortable, plus personne aujourd'hui ne boutonne le dernier bouton de sa veste. Cela évite en plus de trop tirer sur le tissus et donc d'être à son avantage en costume. Au fait de cette tradition vestimentaire, les couturiers contemporains ont évidemment adapté leurs costumes en conséquence afin que leurs vestes restent élégantes en toutes circonstances.