Pourquoi nous n'arrêtons pas de checker nos commentaires sur Facebook

Voilà pourquoi nous n'arrêtons pas de checker nos commentaires sur Facebook
Voilà pourquoi nous n'arrêtons pas de checker nos commentaires sur Facebook
Vous faites partie de ces personnes qui ne sont pas nécessairement très actives sur Facebook. Mais comme beaucoup d'autres utilisateurs de ce réseau social, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous connecter chaque jour, surtout quand l'un de vos posts reçoit un commentaire ou un like. Mais d'où nous vient cette drôle d'addiction ?
A lire aussi
Voici pourquoi notre libido grimpe en flèche pendant nos règles
News essentielles
Voici pourquoi notre libido grimpe en flèche pendant nos...

Qui, parmi les utilisateurs des réseaux sociaux, n'a jamais été attentif aux mentions "j'aime" d'une publication Facebook ou au nombre de ses followers sur Twitter ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule à adopter ce comportement légèrement obsessionnel.

Selon le psychologue britannique Larry Rosen, qui étudie notre relation avec la technologie, plus les médias sociaux deviennent omniprésents dans nos vies, plus nous sommes conditionnés à répondre aux notifications que nous recevons... Et la raison d'être de ce phénomène serait davantage scientifique que sociétale.

Excès de dopamine

En effet, le Dr Rosen explique à Refinery29 que ce besoin de vérifier et de voir comment les autres réagissent à nos publications est important parce qu'il est alimenté par une production de dopamine, une molécule sécrétée par notre organisme surnommée "molécule de récompense".

Lorsque nous publions et interagissons avec nos "amis" virtuels sur les réseaux sociaux, la production de dopamine nous procure une sensation de bien-être, ce qui rend l'expérience agréable et nous donne envie de la réitérer.

Avec les réseaux sociaux, cet excès de dopamine correspond aux nombre élevé de notifications, qui peut se transformer en une expérience négative si nous n'obtenons pas le résultat escompté, développe le Dr Rosen. "Ce besoin est raisonnable. Nous avons tous besoin d'attention et de renforcement positif, et sans aucune notification, vous n'avez aucune idée quand ce renforcement positif va venir", analyse l'expert.

Difficile donc de ne pas tomber dans cette addiction. Si vous estimez toutefois que cette recherche de plaisir par le biais des réseaux sociaux occupe une place trop importante dans votre quotidien, rassurez-vous : il est tout à fait possible de vous "désintoxiquer".

Désactivez les notifications sur votre smartphone

Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. Comme l'explique le Dr Rosen, cela dépendra naturellement de votre degré d'"addiction" aux réseaux sociaux. Toutefois, la méthode reste la même, peu importe que vous checkiez votre profil toutes les heures ou toutes les 5 minutes. "Fixez-vous une limite de temps et de fréquence en essayant par exemple de vérifier vos comptes toutes les demi-heures pendant une minute", suggère le Dr Rosen.

Le psychologue recommande également de désactiver les notifications des applications de réseaux sociaux sur notre smartphone, afin de ne pas être tenté constamment. "Si vous devez faire plus d'efforts pour voir si quelqu'un a répondu à votre message, cela changera votre comportement au fil du temps", assure l'expert.

Les dossiers