Pourquoi téléphoner souvent à ses parents est une (très) bonne chose

Pourquoi téléphoner souvent à ses parents est une très bonne chose
Pourquoi téléphoner souvent à ses parents est une très bonne chose
Et si rester en contact fréquent avec ses parents était la clé d'un bonheur réciproque ?
A lire aussi
Pourquoi la mixité n'est pas une bonne chose, selon Daniel Picouly
education
Pourquoi la mixité n'est pas une bonne chose, selon...

Sans forcément jouer les "Tanguy" en squattant chez papa-maman jusqu'à la trentaine bien tassée, être en contact régulier avec ses parents serait une bonne chose. S'il nous arrive de les appeler pour obtenir un petit soutien financier occasionnel, c'est surtout pour leurs conseils, leurs paroles rassurantes ou simplement prendre et donner des nouvelles que servent la majorité de nos coups de fil. "Les adultes ont un besoin inné d'intimité, de partager leurs journées, de savoir que quelqu'un va vous aider si vous avez des problèmes", déclare Karen Fingerman, professeur de The University of Texas spécialisée dans les sciences humaines et l'univers de la famille, au site The Psychologist. "Des relations étroites avec ses parents et les contacts permanents avec eux peuvent répondre à ces besoins."

Les smartphones facilitent les échanges

S'il y a 20 ans, on ne pouvait joindre ses parents que sur le fixe, ce qui supposait d'attendre le soir ou le week-end pour décrocher son combiné, l'arrivée des téléphones portables a facilité les échanges. On peut les joindre à tout moment de la journée pour discuter une heure ou juste quelques minutes entre deux rendez-vous. Sans oublier les échanges de textos. D'ailleurs, une étude menée par The Clark University a révélé que 55% des sondés restaient en contact avec leurs parents par le biais des SMS tous les jours ou presque.

Avec le nombre croissant de célibataires, la génération Y habite de plus en plus souvent seule. Et privilégie des liens resserrés avec sa famille. En effet, d'après Fingerman "les jeunes adultes non-mariés ont des contacts plus fréquents avec leurs parents que ceux qui sont mariés. Une période prolongée de 'célibat' ou de relations courtes peut soulever l'importance des liens à un parent au cours de l'âge adulte."

Un gage de réussite

De leur côté, les parents se sentiraient plus épanouis en entretenant une relation proche avec leur progéniture. "Les parents sont sensibles aux succès de leurs enfants adultes, mais plus encore à leurs problèmes", précise Fingerman. Ainsi, nos parents éprouveraient de la détresse et seraient envahis d'un sentiment de mal-être lorsque nous traversons des épreuves de vie compliquées comme une rupture ou la perte de notre emploi. Aussi, ils veulent être présents pour nous aider à surmonter ces épreuves.

Vous pensiez qu'être en contact un peu trop fréquent avec vos parents était bizarre ? Que vous risquiez de vriller vieille fille et vos géniteurs de muer en parents hélicoptères ? Sauf que comme le souligne Fingerman, en réalité, les enfants de "parents-poules" ne semblent pas pâtir de ce lien de manière générale. Mieux, des interactions fréquentes avec ses parents, qu'il s'agisse de soutien physique, psychologique ou financier, permettraient de mieux réussir dans la vie. Une aide financière peut par exemple aider à prolonger ses études, une présence physique peut nous être utile et notamment pour prendre le relais dans la garde de leurs petits-enfants.

Les tensions font-elles partie du jeu ?

Évidemment, en entretenant des liens plus étroits avec sa famille, le risque de tensions est plus élevé Mais n'est-ce pas le cas avec toute personne avec laquelle on passe un peu trop de temps, comme lorsque l'on est en couple par exemple ? D'ailleurs, cela ne semble pas en arrêter beaucoup puisque comme l'explique Karen Fingerman, "les liens entre les jeunes adultes et leurs parents semblent être en plein essor" et "ces liens intergénérationnels continueront à intensifier". Voilà qui va peut-être nous aider à relativiser la prochaine fois que l'on verra les quatre messages en attente de notre mère en attrapant notre téléphone.

Ça tombe bien, vous avez un message
Ça tombe bien, vous avez un message
Les dossiers