Pourquoi vous ne devriez plus croiser les jambes comme ceci

Pourquoi il vaut mieux éviter de croiser les jambes
Pourquoi il vaut mieux éviter de croiser les jambes
Si vous lisez cet article tranquillement assise les jambes croisées, on parie que vous allez avoir une soudaine envie de changer de position...
A lire aussi

Replier une jambe sur l'autre lorsque l'on est assise est peut-être une posture que vous avez l'habitude de prendre, mais le fait de croiser les jambes n'est pas une position aussi inoffensive qu'elle en a l'air.

Des dommages pour les lombaires

Si l'on apprécie de croiser les jambes, on a également un côté de prédilection et, à la longue, compresser le même côté, cela ralentit notre circulation veineuse et peut engendrer des douleurs au niveau des lombaires. Résultat, notre dos se voûte et on se crispe pour tenter de se soulager, ce qui ne fait qu'amplifier notre douleur. En ayant les deux pieds posés bien à plat sur le sol, on réduira bien mieux ces tensions dorsales.

Un risque de paralysie du nerf sciatique

A force de travailler assise une jambe repliée sur l'autre, de longues heures durant, vous risquez de contracter une maladie baptisée "paralysie du nerf sciatique poplité externe". Un maladie (certes peu courante) liée à une compression du nerf lorsqu'il contourne le col du péroné et qui entraîne un déficit moteur.

Des troubles de la circulation sanguine

Autre risque qui vous guette si vous êtes habituée à toujours avoir une jambe repliée sur l'autre : les troubles de la circulation sanguine. Un effet de compression qui augmente la pression intraveineuse favorisant au passage le développement de varices.

Conclusion : décroisons les jambes (en tout cas régulièrement) !