5 méthodes magiques pour faire du tri (sans Marie Kondo)

5 méthodes magiques pour faire du tri (sans Marie Kondo)
5 méthodes magiques pour faire du tri (sans Marie Kondo)
Ranger son intérieur revient à ranger son esprit, c'est en tout cas ce que prônent les pros du domaine. Parce qu'on en a bien besoin, de l'un comme de l'autre, on teste ces 5 façons ultra-pratiques (et pas forcément connues) de s'y mettre. Suivez les guides.
A lire aussi

Après des mois à ne rien faire à part rester chez soi, on commence à ne plus supporter le bordel ambiant qui y règne. Les livres qui s'empilent, les papiers qui prennent la poussière, les fringues qui débordent de notre armoire sans qu'on n'ait "jamais rien à se mettre". Un classique du genre.

On se sent oppressé·e par notre propre intérieur qu'on a de plus en plus de mal à supporter, et on est à deux doigts de craquer. On a besoin d'air, comme chantaient les L5, dans notre tête comme dans notre salon. Et ça passe par faire le tri. Un nettoyage de printemps avant le printemps qui appelle à se débarrasser du superflu pour ne garder que l'essentiel. Ça donne envie. Mais concrètement, comment faire ?

La seule technique qu'on n'ait jamais testé se résumant à déplacer plutôt que réellement ordonner, force est de constater qu'on est loin d'être expert·e dans le domaine. Et qu'on dispose de très peu d'inspiration quant à comment prendre les choses en main pour être efficace et ne pas y passer 48 heures.

Heureusement, quelques pros ont mis au point des méthodes magiques qui permettent d'aller au bout de la manoeuvre sans (trop) avoir envie de pleurer devant la charge de boulot à accomplir. On vous en liste 5 approuvées par nos soins, qui allient le rangement et propreté, et changent de la sacro-sainte Marie Kondo.

1- La méthode 5S

La méthode japonaise 5S fonctionne comme un cercle vertueux, explique le site Ménage à 3. Chaque action mène à la suivante et en fin de compte, à ce qu'on ne se retrouve plus enseveli·e sous notre désordre deux mois (on est sympa) après notre grand ménage. A noter qu'elle est principalement utilisée en entreprise, mais s'adapte aisément à la sphère privée. Autre précision qui tombe sous le sens : "5S" vient du nom de ses étapes qui, en japonais comme en anglais, commencent toutes par un S.

Comment opérer :

  • Etape 1 : Seiri ("débarrasser") : d'abord, on se débarrasse de ce qui n'est pas essentiel, qui n'est plus utile.
  • Etape 2 : Seiton ("ranger") : ensuite, on range chaque objet à un endroit bien défini, accessible et surtout pensé par rapport à sa fréquence d'utilisation.
  • Etape 3 : Seiso ("nettoyer") : il est temps de dépoussiérer, laver, aspirer. Une étape que l'on applique au fur et à mesure que l'on trie et range chaque placard, tiroir, commode, afin de se faciliter la tâche. Puis on procède au reste de la maison.
  • Etape 4 : Seiketsu ("maintenir l'ordre") : ça y est, le logis respire la propreté. Il est donc l'heure de trouver un système pour ne plus se laisser déborder. Des roulements entre différentes personnes du foyer, des astuces pour faire un petit peu chaque soir : à nous d'imaginer ce qui nous convient le mieux selon notre emploi du temps.
  • Etape 5 : Shitsuke ("agir avec rigueur") : dernier point, la rigueur. Pas de procrastination, pas de laisser aller, et encore moins de tentation de ne pas suivre les précédentes règles dans l'ordre.

2- La méthode Zen to Done

Désencombrer puis nettoyer, un réflexe à prendre tous les jours.
Désencombrer puis nettoyer, un réflexe à prendre tous les jours.

Imaginée par l'auteur Leo Babauta, la méthode Zen to Done revient à prendre 10 habitudes proposées par ses soins qui permettront d'être mieux organisé·e et plus productif·ve. Une perspective qui nous réjouit. Seulement, avis aux pressé·e·s qui voudraient privilégier la vitesse d'action et de résultat au travail en profondeur, le but est ici d'y aller en douceur. A raison d'une habitude à appliquer pendant un mois avant de passer à la suivante.

A la fin de l'année, on aura - normalement - tout testé au moins une fois, et fait le tri (tiens, tiens) des manies qu'on souhaite adopter sur le long terme ou non. Contrairement à la méthode 5S, ici, l'ordre n'a pas d'importance. Les voici.

Comment opérer :

  • Collecter les idées, astuces, projets qui nous viennent à l'esprit et les noter dans un endroit accessible (carnet, smartphone).
  • Traiter ses tâches et corvées quotidiennes immédiatement, sans procrastiner.
  • Planifier ses taches hebdomadaires importantes et s'y atteler dès le début de la journée.
  • S'attaquer à une tâche à la fois, sans se déconcentrer.
  • Faire des listes dans tous les domaines pour y voir plus clair.
  • Organiser de façon simple et immédiate, en remettant par exemple chaque chose à sa place après son utilisation.
  • Examiner ses objectifs une fois par semaine pour évaluer son avancement.
  • Simplifier son emploi du temps en ne conservant que l'essentiel pour éviter de se sentir surchargé·e.
  • Mettre en place des systèmes, des routines et s'y tenir.
  • Injecter du plaisir dans chaque tâche, chaque action, et ne pas oublier de se récompenser.

3- La méthode Oosouji

Retour au Japon avec la méthode Oosouji, qui signifie littéralement "grand nettoyage". Une pratique généralement menée à la fin de chaque année ou trimestre scolaire, explique Stylist, qui invite chacun·e à ne pas se contenter de balayer la poussière, mais à nettoyer l'énergie négative du passé. Une façon de désencombrer sa maison au même titre que son coeur et son esprit, et de se préparer à ce qui nous attend à l'avenir. Clairement, en 2021, on prend.

Comment opérer :

  • Toujours commencer le rituel Oosouji par l'entrée de chaque pièce et travailler dans le sens des aiguilles d'une montre pour terminer là où nous avons commencé, avec un état d'esprit frais.
  • Procéder du haut de la maison et vers le bas (en dépoussiérant d'abord les plafonds, puis en lavant les murs, puis les sols, etc.).
  • Eliminer toutes les taches figurant sur les meubles et les objets ménagers (celles-ci rappelleraient le passé de manière négative).
  • Placer un carton ou une boîte dans chaque pièce, puis y mettre les objets que l'on n'utilise plus. Une fois terminé, en faire don à une association.
  • Placer également un carton ou une boîte qui sera cette fois destinée aux déchets, puis la retirer immédiatement lorsque la pièce est finie.

4- La méthode The Minimalist Game

Pour bien désencombrer, on garde l'essentiel, on jette le superflu.
Pour bien désencombrer, on garde l'essentiel, on jette le superflu.

Ils sont les deux auteurs des livres, des podcasts et de l'incontournable docu Netflix Minimalism: A Documentary about Important Things. Ryan Nicodemus et Joshua Fields Millburn auraient "aidé 20 millions de personnes à vivre une vie pleine de sens", c'est écrit dans leur bio Instagram, ils devraient donc révolutionner la nôtre. Ou du moins, nous empêcher de continuer d'accumuler une tonne de trucs dont on ne sert jamais.

Les deux compères partent du principe que ranger et nettoyer n'a rien de très fun, et proposent donc un "jeu" pour rendre le réflexe moins barbant : le bien intitulé The Minimalist Game. Voyez plutôt.

Comment opérer :

  • Partir du début du mois et se débarrasser d'un nombre d'objets en fonction du jour du mois. Un objet le premier jour, deux objets le deuxième jour, trois objets le troisième, etc.
  • À la fin d'un mois de 31 jours, on aura retiré 496 objets de notre maison (si tant est qu'on n'abandonne pas en cours de route).
  • En commençant modestement et en augmentant au fil du temps, l'idée est de prendre confiance en ses capacités de décision et de s'améliorer dans sa faculté à se séparer de ses biens.
  • Les deux experts ajoutent sur leur site que l'on peut se lancer dans ce défi avec un·e "ami·e, un·e membre de la famille ou un·e collègue qui est prêt·e à 'minimiser' ses affaires avec nous", et à nous demander des comptes chaque jour.

5- La méthode FlyLady

FlyLady vient du surnom de sa créatrice, Marla Cilley, une pro du désencombrement - autant physique que mental - qui soulage nos quotidiens à l'aide d'une technique pas révolutionnaire mais ô combien efficace : le fait d'avancer à tâtons, à pas de loup, ou pour citer le terme original, en suivant des "baby steps". Un moyen de décomposer en de petites tâches quotidiennes nos corvées, pour s'épargner sur la durée et "gagner en sérénité", assure la spécialiste.

Comment opérer :

  • Séparer sa maison en cinq zones différentes. La première semaine du mois est consacrée à la zone 1. Réserver 15 minutes par jour pour éliminer tout le désordre qui s'est accumulé dans cette zone. Répétez l'opération avec la zone 2 la semaine suivante, et ainsi de suite jusqu'à la fin du mois.
  • S'assurer de ne nettoyer que 15 minutes à la fois et chronométrer ce temps. Le processus ne doit pas être précipité ni stressant, insiste Marla Cilley.
  • Créer une routine de nettoyage le matin et le soir.
  • Planifier une heure de ménage hebdomadaire.
  • Utiliser un journal de bord pour y noter ses tâches quotidiennes et hebdomadaires, afin de planifier et de ne pas se sentir débordé·e.
  • Récompenser chaque effort par un petit plaisir.

Des idées qui, même si on ne les applique pas à la lettre, auront le mérite d'inspirer de bonnes résolutions.