Les séances chez le psy seront bientôt remboursées : mais comment ?

Les séances chez le psy seront bientôt remboursées (et c'est une excellente nouvelle)
Les séances chez le psy seront bientôt remboursées (et c'est une excellente nouvelle)
C'est une mesure post-confinement inédite : Emmanuel Macron a annoncé le 28 septembre dernier le remboursement par la sécurité sociale des séances chez le psy. Mais quels psys seront concernés ?
A lire aussi

"Dans les territoires qui sont le plus en tension, les délais d'attente peuvent être supérieurs à 18 mois, pendant lesquels évidemment la santé des personnes souffrantes se dégrade". Dans l'une de ses dernières déclarations rapportées par le journal Le Parisien, le président Emmanuel Macron a mis l'accent sur l'urgence que représente pour bien des citoyens français le recours à un ou une psychologue.

Et c'est également pour cela que le chef de l'Etat a annoncé une nouvelle notable : la future instauration du remboursement par la sécurité sociale des séances chez le psychologue. Et Emmanuel Macron de développer : "Nous allons mettre en place à partir de 2022 des consultations de psychologues qui seront remboursées pour toute la population à partir de 3 ans, sur un forfait qui sera d'une première consultation à 40 euros, les autres étant à 30 euros".

La prise en charge se ferait sous forme d'un forfait de 8 consultations, qui pourra potentiellement être renouvelé sur prescription médicale si le ou la patiente en ressent le besoin.

Quels psys seront concernés ? "Il y a beaucoup de psychologues qui vivent très bien de leur profession (...) et qui facturent des consultations bien supérieures, en termes de tarifs, à celles que je viens d'évoquer [...] Ils pourront continuer à exercer leur profession de la même manière", a précisé Emmanuel Macron. Ce forfait de consultations serait surtout destiné aux psychologues "qui n'arrivent pas à vivre de leur métier" et aux usagers "qui ne peuvent accéder à des consultations auprès de psychologues si les tarifs ne sont pas encadrés".

Une liste des psychologues en question sera communiquée ultérieurement.

Une initiative post-confinement

Un remboursement qui devrait être effectif pour les patients dès l'âge de 3 ans. Et qui semble des plus pertinents au sein d'une France frappée par le Covid. Effectivement, la santé mentale de bien des citoyens a largement été malmenée durant cette période anxiogène, synonyme de poussées de stress, d'isolement suscitant la détresse ou encore de dépressions sévères. En mars 2020 déjà, le psychothérapeute et spécialiste du trouble de la personnalité borderline Pierre Nantas expliquait que ce contexte "pouvait exacerber les violences faites à autrui mais aussi les violences que l'on se fait à soi", craignant de fait fortement pour la santé des "personnes fragiles psychologiquement".

"La pandémie a révélé l'importance du sujet de la santé mentale. Pendant longtemps les moyens mis n'ont pas été à la hauteur", a d'ailleurs abondé en retour le chef de l'Etat. Fort de cette préoccupation exacerbée par la crise du coronavirus, le gouvernement devrait également consacrer une enveloppe de 80 millions d'euros à la recherche scientifique dédiée à la santé mentale. Une prise en compte notable du mal être de bien des Français. Selon le Parisien, plus de 12 millions de Français souffriraient actuellement de troubles psychiques.

A noter que comme le souligne Capital, les montants des consultations psy ne seront pas à 100% remboursés par la Sécurité sociale. "L'Elysée et le cabinet du ministère des Solidarités et de la Santé ont précisé après le discours du Président que les 40 euros ou 30 euros des séances seront répartis entre l'Assurance maladie et la complémentaire santé du patient."