Se faire les fesses de Kim Kardashian ? Un chirurgien esthétique tire la sonnette d'alarme

Kim Kardashian enceinte à Calabasas le 27 août 2015.
2 photos
Lancer le diaporama
Un chirurgien tire la sonnette d'alarme au sujet du nombre croissant de femmes en quête d'un fessier rebondi comme celui de Kim Kardashian.
A lire aussi

Les fesses de Kim Kardashian n'ont peut-être pas cassé Internet, mais elles ont fait exploser la demande auprès des chirurgiens plastiques. Deux d'entre eux tirent la sonnette d'alarme alors que de plus en plus de jeunes femmes séduites par le postérieur très rebondi de la bimbo cherchent à obtenir le même, avec des résultats plus ou moins convaincants.

Terry Dubrow et Paul Nassif, héros de l'émission Botched aux Etats-Unis, dans laquelle ils interviennent pour corriger des interventions ratées, attirent l'attention sur le nombre de patientes atterrissant dans leur cabinet à la suite d'opération des fesses ratées. Ils ont donné à ce phénomène le nom de "Kim Kardashian Effect".

Terry Dubrow explique à Yahoo! : "Dans les bonnes tendances, il y a le fait que les gens vont vers de la chirurgie esthétique plus 'naturelle'. Ils ne veulent plus trop de grosses injections dans les lèvres. Nous voyons aussi la taille des implants diminue. Les gens ne veulent plus de bonnets D, mais plutôt des bonnets C. Par contre, les gens continuent à vouloir de grosses fesses."

Comme l'explique le docteur Dubrow, cette tendance, inspirée par Kim Kardashian, est "inquiétante", car le fait d'injecter une trop grande quantité de graisse dans les fesses peut causer des cicatrices et des nécroses des tissus qui sont "très difficiles à corriger".

"La tendance des fesses est très préoccupante, car elles veulent du gros. Elles poussent l'enveloppe du fessier. Quand vous mettez plein de graisse dans votre fessier, il y en a qui va se dissoudre et il y a une partie qui va mourir. Cela peut se transformer en nécrose de graisse et en grosses cicatrices."

Ce n'est guère la première fois que la starlette fait des émules : on connaît déjà l'exemple de plusieurs fans de la starlette défigurées à force de chercher à avoir les mêmes traits qu'elle. D'ailleurs, Kim Kardashian n'est pas la seule membre du clan à inspirer des hordes de fans. Le docteur Dubrow note ainsi que de plus en plus de patientes souhaitent avoir les mêmes lèvres que sa petite demi-soeur, Kylie Jenner, dont la transformation physique au cours des dernières années a fait couler beaucoup d'encre. "J'ai vu beaucoup de jeunes filles vouloir les injections de lèvres comme Kylie Jenner."

Or, si le docteur Dubrow se targue d'évaluer la santé mentale des patients qui viennent le voir pour ressembler en tout point à une célébrité, ce n'est certainement pas le cas de tous les chirurgiens plastiques. Attention danger ?