Je me suis remise avec mon ex et voilà ce que ça a donné

Je me suis remise avec mon ex, voilà ce que ça a donné
Je me suis remise avec mon ex, voilà ce que ça a donné
Retomber amoureux·se et retourner avec son ex... Bonne ou mauvaise idée ? C'est la question que l'on a posée à quatre femmes qui ont tenté l'expérience.
A lire aussi

Se remettre avec son ex, l'idée peut sembler tentante. Si tentante que 37% des couples décident de se redonner une chance après une première rupture. Le succès n'est pas toujours au rendez-vous puisque seuls 12% d'entre eux parviennent se reconstruire malgré leur passif. Mais puisqu'en matière de relations amoureuses, les statistiques ne sont que des statistiques, quatre femmes nous racontent leur expérience dans le domaine.

Charlotte, 34 ans : "Si c'était à refaire je ne me relancerais pas dans une telle relation"

J'ai rencontré mon ex au collège, j'avais 15 ans à l'époque. Nous sommes restés en tout 7 ans ensemble. Une relation ponctuée de plusieurs ruptures dont une d'une année lorsque j'avais 19 ans. Je me plaisais à dire que c'était une décision commune, mais j'avoue aujourd'hui avoir largement subi la situation.

Il est revenu vers moi en m'appelant un soir après une année sans presque s'adresser la parole. On est restés trois heures au téléphone à parler de nos vies, de nous. On s'est vus de manière non officielle - c'était une volonté de sa part - pendant deux mois environ avant de véritablement se remettre ensemble. La bonne volonté et le bonheur de l'amour retrouvé ont rapidement laissé place à de nouvelles disputes. Les choses n'avaient finalement pas avancé puisqu'on se disputait pour exactement les mêmes raisons qu'avant. On s'était séparés à cause de sa jalousie maladive et ses nombreuses tromperies.

Sa véritable personnalité est revenue au bout de 4 mois environ, il recommençait à souffler le chaud et le froid, à ne pas répondre à certains messages pendant plusieurs jours et j'ai à nouveau surpris des messages qui me montraient que rien n'avait vraiment changé... Retour alors à la case départ.

On s'est séparés définitivement un an et demi plus tard environ. Ça a été très dur, au-delà de l'aspect affectif - j'étais très amoureuse - j'ai eu le sentiment d'avoir perdu deux ans de ma vie, d'avoir stagné. Et encore aujourd'hui, avec le recul, j'ai le sentiment d'avoir perdu deux années de ma vie à essayer de sauver une chose qui était vouée à l'échec.

Nous n'avons plus aucun contact aujourd'hui. Je ne garde pas de rancoeur, mais si c'était à refaire je ne me relancerais pas dans une telle relation. J'ai été au bout de notre histoire, jusqu'à en être dégoûtée et à ne plus me respecter moi-même. Avant de se remettre avec son ex, il faut selon moi s'assurer que l'on est sur la même longueur d'ondes, que chacun ait pris conscience de ses erreurs. Je pense qu'il ne faut pas confondre non plus l'attirance que l'on peut avoir pour son ex - recoucher avec son ex est un fantasme assez commun - avec les sentiments que l'on peut avoir. Replonger dans une ancienne relation c'est agréable : au début c'est confortable, on replonge dans une routine rassurante, on se remémore des souvenirs, des traits de personnalités agréables. Mais une fois ce court moment passé, si rien n'a véritablement changé, on se souvient pourquoi ça n'a pas marché.

Emma, 26 ans : "Je me suis sentie étouffée avec mon ex"

Nous nous sommes rencontrées très jeunes, à 19 ans. Notre relation a commencé sur les chapeaux de roue et malgré notre jeune âge, nous parlions projets d'avenir ensemble. Nous finirions notre vie ensemble, c'était une évidence pour nous deux. Sauf qu'au bout d'un an et demi de relation, les choses se sont compliquées. Nous étions très immatures l'une comme l'autre et résoudre les conflits n'était clairement pas notre point fort. Mon ex a fini par me tromper et nous nous sommes séparées.

J'étais hors de moi, mais surtout très triste, dévastée. Mais je me suis reconstruite au fil des mois. J'avais coupé les ponts avec mon ex, à qui je pensais toujours malgré sa tromperie. Elle a fini par reprendre contact au bout de quelques mois et, de fil en aiguille, la relation est repartie de plus belle. Nous avons emménagé ensemble et reparlions à nouveau de projets d'avenir. Mais au bout de deux ans de vie commune avec des hauts et des bas, je me suis sentie étouffée.

J'avais beau encore l'aimer, j'avais le sentiment de ne plus savoir qui j'étais en dehors d'elle et j'avais besoin de distance. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, à ce moment-là, je ressentais comme un besoin vital de m'éloigner. J'ai déménagé et nous nous sommes définitivement séparées.

Au moment de la rupture, j'ai réalisé que je n'avais jamais réussi à lui accorder à nouveau ma confiance. Je voyais qu'elle s'en voulait, qu'elle avait changé et ne l'aurait probablement pas refait, mais je n'y arrivais juste pas. Je pense que cela a beaucoup joué dans notre rupture. Je ne regrette malgré tout pas cette chance que nous nous sommes redonnée, car j'ai aujourd'hui le sentiment d'avoir eu une véritable fin à notre histoire. Mais selon moi, pour que cela fonctionne, il faut être sûr de pouvoir oublier le passé. Sous peine de voir la rancoeur et la tristesse revenir de plus belle des années plus tard. Ce que personnellement, je n'ai pas réussi à faire, malgré beaucoup de volonté.

Je me suis remise avec mon ex, voilà ce que ça a donné
Je me suis remise avec mon ex, voilà ce que ça a donné

Cathie, 30 ans : "Nous nous sommes mariés au mois d'août"


Nous avions rompu au bout d'un an et demi de relation, à cause d'une tromperie "légère" de son côté. Nous sommes restés séparés pendant un an et demi. On a repris véritablement contact suite au décès d'une amie proche à lui. J'étais la seule personne à qui il avait envie de se confier et nous avons renoué, petit à petit.

Au départ, ce n'était pas forcement simple car nous avions systématiquement les mêmes problèmes qu'au début de notre relation qui revenaient. Mais avec le temps, la maturité aussi des deux côtés, nous avons réussi à surmonter tout ça.

Aujourd'hui, cela fait plus de dix ans que l'on est ensemble et nous venons de nous marier au mois d'août. Selon moi, avant de se redonner une chance avec son ex, il faut être suffisamment sûr·e de soi car, tout particulièrement si la rupture a été provoquée par une tromperie, c'est très difficile de réussir à faire confiance à nouveau. Il faut avoir conscience que lorsqu'on se remet avec son ex, il y aura plusieurs mois voire plusieurs années compliquées avant que la relation soit vraiment bien, en raison du passif que l'on a déjà. Mais si on est sûr·e de soi, selon moi il ne faut pas hésiter à se redonner une chance, en prenant garde de ne pas répéter les erreurs du passé.


Julie, 29 ans : "Une vraie comédie romantique"


Alex était mon premier amour et moi le sien. Il m'a quittée après un an et demi de relation à distance, je faisais mes études à Nice et lui était de Nancy. Nous nous étions rencontrés lorsqu'il était en vacances dans ma région et nous avions tenté une relation malgré la distance. Mais ce n'est finalement pas elle qui nous a séparés car c'est au moment où je faisais mon stage près de Metz que les questions se sont posées.

Alex n'avait jamais eu de copine avant moi, moi j'avais déjà eu des expériences. Malgré tous nos sentiments, je me disais que ça risquait de s'arrêter à cause de cette question de "vivre" et se construire l'un sans l'autre. Il a pris la décision d'arrêter notre bout de chemin ensemble avant moi. J'étais dévastée. Zéro nouvelle pendant près de 4 ans. J'avais appris qu'il s'était finalement mis en couple avec une camarade de classe assez rapidement après moi.

Réseaux sociaux oblige, via amis interposés, je découvre 4 ans plus tard qu'il finit ses études sur une année sabbatique entre l'Australie et l'Amérique du Sud... Un an après son départ environ, on sonne à ma porte, à Paris. C'était lui. 5 ans plus tard, mon premier amour se trouvait sur le pas de ma porte parisienne... Le choc. Il me demande si je veux bien le laisser entrer. Il me raconte rapidement son voyage mais je veux en venir aux faits : que fait-il là ? Sa copine le sait-elle ?

Il m'explique que son voyage lui avait fait comprendre qu'il ne l'aimait pas, qu'il n'aimerait jamais quelqu'un comme moi... Bref, une vraie comédie romantique. Moi, de mon côté, je n'avais jamais vraiment tourné la page non plus. On finit par passer la nuit ensemble. C'est magique. Mais je lui dis que je veux y aller doucement, qu'on ne se connaît plus vraiment. On se revoit peu à peu. C'était ce dont j'avais toujours rêvé. Un vrai happy end...

Sauf qu'à presque 25 ans, j'étais dans ma vie active, lui était encore étudiant. Et peu à peu, j'ai commencé à le trouver bien souvent immature. Après 4 ou 5 mois de relation je me suis fait une raison et lui aussi : ça ne pourrait pas recoller à nouveau. Malgré tout, je ne regrette pas d'avoir retenté le coup. Cela nous a permis de ne pas nous accrocher à une chimère. Je pense sincèrement que le temps peut effacer certaines difficultés, quand elles sont liées aux moments de vie. Selon moi, si on décide de se redonner une chance, il faut le faire comme s'il s'agissait d'une nouvelle histoire et reprendre tout à zéro. Et ce dans l'espoir de se laisser une vraie chance de réussir, cette fois-ci.