La campagne effroyablement sexiste de la ville de La Ciotat

La nouvelle campagne publicitaire bien sexiste de la ville de La Ciotat.
La nouvelle campagne publicitaire bien sexiste de la ville de La Ciotat.
Dans le cadre de sa nouvelle campagne publicitaire, la ville de La Ciotat a osé mettre en avant une iconographie qui fait tache. Un mauvais goût bien sexiste qui n'a pas manqué de susciter des réactions acerbes.
A lire aussi

Des horizons infinis, un ciel bleu qui sent bon le soleil, une mer accueillante, et, au centre... une femme en bikini très échancré, de dos. C'est ainsi que la ville de La Ciotat nous invite à découvrir ses environs. Pour nous convaincre, la station balnéaire s'autorise même un slogan en forme de coup de coude appuyé : "Après cette année de stress... La Ciotat vous offre un instant de détente !". Et quelle plus belle représentation de la détente qu'une femme en string ?

On s'en doute, cette affiche n'a pas franchement engendré des hourras. Sur les réseaux, nombreuses sont les voix à dénoncer son statut de pub désuète, sexiste, hors-sujet. "Non mais je rêve ! On en est encore à publier de telles affiches ??", "Heu c'est moyen ces photos. Drôle d'images pour représenter cette jolie ville", "Vraiment graveleux votre campagne ! Quelle honte en 2021, Vous êtes sérieux ???", "C'est bien la peine d'avoir une femme comme Maire", décochent à juste titre les internautes sur le page Instagram de la ville.

Il faut dire que cette campagne de pub ne brille pas par sa subtilité. Aux côtés de ce profil féminin, on trouve effectivement un autre affiche, celle d'un homme de dos, biscotos en évidence. Et slogan facétieux sur le côté : "...Et parce qu'il en faut pour tout le monde...". On a saisi le message. Graveleux est effectivement le mot.

"Retirez cette affiche"

Sous la dérision facile, l'idée est limpide : nous présenter un mec au physique avantageux pour esquiver les éventuelles accusations de sexisme. Hélas pour la ville de la Ciotat, on reste quand même (bien) loin du féminisme. C'est ce sur quoi ironise le compte Twitter Pépite Sexiste, qui a pour habitude de repérer les pubs les plus craignos du genre.

"- On met quoi sur le visuel ? - Un fessier de femme ? - Oué mais les féministes vont râler - Bouge pas j'ai une idée...", s'amuse son instigatrice l'espace d'une publication abondamment relayée.

"Pourquoi n'ont-ils pas osé présenter le mec en string ? Ce serait de la vraie parité !", "L'affiche centrée sur l'homme est faite à l'arrache, et dans le seul but de se foutre des féministes", "La petite phrase sarcastique sur cette seconde affiche est la cerise sur le gâteau de bouse", "On montre le cul d'une femme pour promouvoir une destination touristique et on rajoute une image d'homme avec une phrase naze pour se justifier en se moquant", fustigent à l'unisson lecteurs et lectrices atterrés par cette série de visuels patauds.

Et les internautes ne sont pas seuls à le déplorer. Les représentants du parti écologiste de La Ciotat et d'Aubagne dénoncent également cette promotion d'une autre époque. "Madame la Maire de La Ciotat, retirez cette affiche, les femmes vous diront merci", peut-on lire sur leur tribune. "Non, le corps de la femme n'est pas un argument marketing et ne peut pas servir à promouvoir l'image de notre belle ville aux atouts plus attirants que ce cliché sexiste. Et le pendant masculin apparaît plus comme une tentative (ratée) de justification qu'en un effort paritaire. Comme quoi, avoir une femme Maire ne suffira pas à protéger les Ciotadennes".

C'est désormais l'avis de la maire Arlette Salvo que tout le monde semble attendre.