Les hôtesses de l'air de SkyUp troquent jupe et talons contre pantalon et baskets

La compagnie aérienne SkyUp autorise (enfin) ses hôtesses à laisser tomber jupe et talons
La compagnie aérienne SkyUp autorise (enfin) ses hôtesses à laisser tomber jupe et talons
Traditionnellement obligées de porter des talons et bien souvent une jupe, les hôtesses de l'air employées par la compagnie ukrainienne SkyUp pourront désormais enfiler une paire de baskets et un pantalon pour travailler.
A lire aussi

Fini les talons et les jupes inconfortables quand on passe des heures à faire des allers-retours dans un couloir d'avion, bonjour confort et liberté de mouvement pour les employées. La compagnie aérienne SkyUp airlines a ainsi annoncé qu'elle n'imposerait plus aux hôtesses de l'air de porter l'uniforme traditionnel pour exercer.

A la place, l'entreprise ukrainienne a développé, avec des marques locales, un ensemble blazer cintré-pantalon ample orange et baskets blanches. Côté coiffure aussi, plus de chignon strict pour les hôtesses aux cheveux longs, mais des tresses. Un changement qui semble réjouir les concernées.

"Les temps ont changé"

"Les chaussures à talons sont belles, je ne le conteste pas, mais les pieds souffrent et enflent à la fin du vol. Les baskets sont absolument cools", répond, ravie, Alexandrina Denysenko à l'agence de presse américaine Reuters. Elle poursuit : "Si un équipage doit faire un atterrissage dans l'eau et une évacuation, les talons peuvent endommager l'échelle et il ne sera pas très confortable de nager en jupe".

A la BBC, Daria Solomennaya énumère également les nombreux problèmes que provoquaient les anciennes tenues. "Beaucoup de mes collègues sont des clientes permanentes des podologues : leurs orteils et leurs ongles de pieds sont constamment endommagés par les talons hauts". Et d'ajouter : "Douze heures sur vos pieds, en volant de Kiev à Zanzibar et retour. Si vous portez des talons hauts, vous êtes à peine capable de marcher après".

Au côté pratique s'ajoute le désir pressant de ne plus être objectifiées. Marianna Grygorash, responsable du marketing chez SkyUp airlines, explique ainsi au journal britannique : "Nous avons compris que nos hôtesses de l'air ne voulaient pas être perçues comme sexualisées et enjouées".

"Les temps ont changé, les femmes ont changé, alors en contraste avec les classiques conservateurs, les talons, le rouge à lèvres rouge et le chignon, une nouvelle image plus moderne et confortable d'une 'championne' est apparue", déclare à son tour un cadre de la firme. "Liberté, beauté naturelle, individualité, absence de motifs et baskets dans lesquelles tout le monde aimerait voyager".

Une décision inspirante qui fait écho à celle de Japan Airlines. En avril 2020, la compagnie a introduit une option pantalon pour les femmes travaillant à bord, ainsi qu'une gamme d'options de chaussures, y compris des paires plates. Reste à ce que le reste de l'industrie aérienne leur emboite le pas.