Touchée par le coronavirus, Sharon Stone charge les anti-masques

Sharon Stone en colère contre les anti-masque et Donald Trump
Sharon Stone en colère contre les anti-masque et Donald Trump
Alors que sa soeur et son beau-frère luttent contre le coronavirus sur un lit d'hôpital, l'actrice Sharon Stone a livré un message aussi déchirant qu'alarmiste pour appeler à porter le masque et à tester davantege.
A lire aussi

C'est le visage grave, éprouvée par l'inquiétude, que Sharon Stone a lancé son cri du coeur dans une vidéo sur Instagram ce 16 août : sa soeur, Kelly Stone, se bat pour sa vie sur un lit d'hôpital contre le coronavirus dans l'Etat du Montana. Et pour elle, il ne fait aucun doute que les personnes refusant de porter un masque sont à l'origine de ce drame.

Quelques jours auparavant, elle levait le voile sur cette tragédie familiale dans un premier post Instagram, dévoilant les photos de la salle de réanimation : "Ma soeur Kelly, qui a déjà du lupus (maladie chronique auto-immune qui fragilise le système immunitaire-Ndlr), a maintenant la Covid-19. L'un d'entre vous, qui ne portez pas de masque, est responsable de ça. Elle n'a pas de système immunitaire. Le seul endroit où elle est sortie, c'est la pharmacie."


Soulignant qu'il n'y a aucun moyen de se faire tester dans le comté de sa soeur à moins de présenter des symptômes (avec 5 jours d'attente avant les résultats), l'actrice de Basic Instinct et Casino appelle les Américain·e·s à prendre leurs responsabilités et à adopter le réflexe du masque, qui, selon l'Organisation mondiale de la santé, "est l'une des mesures de prévention qui permettent de limiter la propagation de certaines viroses respiratoires, dont la COVID-19."

Sharon Stone l'implore : que ses concitoyen·ne·s portent un masque, "pour vous et pour les autres, s'il vous plaît."

Kelly Stone, 58 ans, dont le mari Bruce a également été admis à l'hôpital, a de son côté donné un aperçu de son cauchemar : "Je vous assure que c'est vrai. J'halète à chaque respiration, avec de l'oxygène. Faites s'il vous plaît cela pour les personnes que vous aimez. Poussez pour qu'il y ait plus de tests, plus de masques, exigez que tout le monde porte un masque. Vous ne voudriez jamais ressentir cela. Je vous le promets."

Dans une vidéo postée le 16 août et intitulé "Votez pour vivre", Sharon Stone revient à la charge. Et elle n'y va pas par quatre chemins. Dénonçant la politique du Montana, qui ne permet les tests que si l'on présente des symptômes du coronavirus, elle souligne que cette régulation abscons met les personnels hospitaliers en danger, mais permet aussi au virus de se propager insidieusement, alors même que "des personnes armées manifestent pour dire qu'il en va de leur liberté de ne pas porter de masque."

"Ma grand-mère est morte de la Covid, ma marraine est morte de la Covid", assène la star. "Ma soeur et son mari luttent pour leur vie et ma soeur ne va pas bien. Lorsqu'ils disent qu'il y a des tests pour tout le monde, ils mentent."

Déterminée, rongée par la colère, Sharon Stone appelle la population à bousculer les choses : "La seule chose qui puisse changer cela, c'est que vous votiez et que vous votiez pour Joe Biden et Kamala Harris. S'il vous plaît, votez. Mais quoi qu'il arrive, ne votez pas pour un assassin", chargeant en filigrane la gestion catastrophique de la crise sanitaire du président Donald Trump, qui a déjà fait 170 155 victimes aux Etats-Unis. Cet avertissement, aussi politique qu'intime et alors que les élections présidentielles se tiendront le 3 novembre, sera-t-il entendu ?