Son métier ? Demoiselle d'honneur en location

Louer une demoiselle d'honneur : l'étrange tendance qui prend de l'ampleur
Louer une demoiselle d'honneur : l'étrange tendance qui prend de l'ampleur
Généralement choisies parmi les amies les plus intimes de la mariée, les demoiselles d'honneur doivent assumer de nombreuses tâches le jour de la cérémonie. Un rôle de premier plan qui demande tellement d'investissement que certaines n'ont pas hésité à en faire leur profession.
A lire aussi

Choisir ses demoiselles d'honneur est loin d'être une décision facile. Jalousie, rivalité, désaccord sur la robe imposée, les conflits ne sont jamais bien loin. Et s'il existait une demoiselle d'honneur idéale, qui saurait exactement quoi faire pour rendre votre mariage inoubliable, seriez-vous tentée de l'engager ? Probablement pas. Il s'agit pourtant d'une véritable profession rémunérée, si l'on en croit l'incroyable témoignage de Jen Glantz à Cosmopolitan. En effet, cette jeune femme a décidé de devenir demoiselle d'honneur professionnelle.

Meilleure amie d'un jour

Partant du constat que les demoiselles d'honneur sont généralement un peu perdues face aux responsabilités qui leur incombent, la New-Yorkaise a pris la décision de monter son petit business il y a un an et de proposer ses services aux futurs mariés. Une curieuse initiative qui l'amène parfois à accomplir des missions un peu particulières pour ses meilleures amies d'un jour.

"Une fois, j'ai dû servir de garde du corps à une mariée qui avait congédié sa demoiselle d'honneur. Elle avait tellement peur que cette dernière ne finisse par surgir à l'improviste, que j'ai passé toute la cérémonie à la guetter. À l'occasion d'un autre mariage, il a même fallu que je prête mon soutien-gorge à la mère de la mariée qui avait oublié le sien".

Des situations cocasses qui font partie des risques de ce métier improbable et qui ont permis à Jen de créer le buzz autour de sa petite affaire. Télé, radio, magazines, tout le monde s'intéresse à son concept et la jeune femme comptabilise déjà plus de 40 prestations à son actif.

Et contrairement aux idées reçues, la jeune femme est loin de passer son temps à s'éclater sur la piste de danse et à siroter des coupes de champagne. Elle s'implique corps et âme et c'est loin d'être de tout repos.

"Je suis un véritable Casque Bleu sur le terrain et je fais en sorte que tous les invités fassent le fête ensemble et passent un bon moment sans se disputer. Je n'ai jamais été à un mariage où il n'y n'avait pas de problèmes de famille et il m'arrive souvent d'être confrontée à l'oncle un peu alcoolo que tout le monde préfère éviter pendant la soirée. Certaines futures mariées m'appellent même pour me dire qu'elles ne sont plus certaines de vouloir s'engager".

Vous l'aurez compris, le boulot de Jen n'est pas un long fleuve tranquille. Dans certaines situations, elle doit même s'inventer une amitié avec ses employeurs : "Il arrive que les mariés me demandent d'inventer une histoire commune pour expliquer aux invités ma présence".

Son pire souvenir ? "J'ai assisté à un mariage en extérieur à côté de Las Vegas dans le Nevada. Avant que la cérémonie ne commence, j'ai été obligée de ramasser les crottes laissées par les animaux sur le terrain".

Évidemment, la jeune femme partage aussi d'excellents moments avec les mariés et la plupart du temps, elle a même le droit de choisir sa robe de demoiselle d'honneur. Encore célibataire, elle trouve d'ailleurs un certain réconfort à assister de façon quasi-permanente à des mariages : "La meilleure partie de mon travail consiste à assister à ces démonstrations d'amour uniques. Cela me motive encore plus à trouver la bonne personne".

Très professionnelle, Jen s'interdit pourtant de flirter aux mariages des personnes qui l'emploient. Ça et boire de l'alcool, c'est plus prudent...