Timéo : pourquoi on fonce voir la circomédie musicale sur le handicap

Mathias Raumel et Benjamin Maytraud, de la circomédie musicale "Timéo"
3 photos
Lancer le diaporama
Dès le 16 septembre 2016, le Casino de Paris accueillera "Timéo" et sa troupe de circassiens-danseurs, avant qu'ils ne fassent le tour de la France. Un spectacle fédérateur, au message de tolérance et de respect sur le handicap.
A lire aussi
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement 'parent 1-parent 2'"
News essentielles
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement...

A mi-chemin entre la comédie musicale et le cirque, Timéo se présente comme un spectacle original et rassembleur, pour toute la famille "de 7 à 177 ans" comme le précise le site officiel. Sur un ton délibérément positif, le spectacle mis en scène par Axel Goude se veut à la fois percutant, émouvant mais également drôle, pour conter l'histoire hors du commun de Timéo.

Timéo est un jeune garçon handicapé qui n'a qu'un rêve : celui de devenir acrobate. Il va alors tenter d'intégrer la compagnie du cirque Diabolo dont la vedette n'est autre que son idole, Melody Swan. Mais la troupe doit faire face à un événement de taille puisque la jeune fille a disparu. Timéo va alors enquêter sur cette mystérieuse disparition et réaliser par la même occasion son rêve le plus cher.

Le show met en scène une vingtaine de comédiens, chanteurs et artistes de cirque, au rythme de cascades, chansons et performances artistiques. Mais ce spectacle est également l'occasion de découvrir des chorégraphies en fauteuil roulant et en langue des signes - des performances auxquelles le grand public n'est pas habitué.

L'affiche du spectacle Timéo
L'affiche du spectacle Timéo

Finalement, Timéo est un hymne à la tolérance et au vivre-ensemble, un joli show qui propage un message plein d'espoir : rien n'est impossible, il faut croire en ses rêves même les plus fous. Un message qui prend d'autant plus son sens que les deux acteurs principaux - qui tour à tour jouent le rôle de Timéo - sont réellement en situation de handicap et étaient totalement inconnus des planches, jusqu'à aujourd'hui. Le premier, Mathias Raumel, s'est retrouvé en fauteuil roulant suite à un accident de voiture à l'âge de 13, et Benjamin Maytraud, qui lui souffre de tremblement essentiel. Mathias Raumel fut par ailleurs formé pendant plus d'un an à l'Ecole nationale du cirque.

Avec Timéo, une volonté d'éveiller les consciences donc, mais aussi de sensibiliser face à la question du handicap tout en divertissant, car "être différent, c'est normal".

Le clip officiel de Timéo : "Le rêve interdit".