Tontouring : comment réaliser son contouring avec de l'autobronzant

Fini le contouring, la tendance est au tontouring ! L'idée est la même mais avec de l'autobronzant. Le plus : le résultat tient toute une semaine. On vous explique tout.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Joyce A. Nashawati
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la...

Le contouring est la tendance maquillage de ces dernières années. Blogs, magazines, tutos... Le monde de la beauté n'a plus que ce mot à la bouche depuis que Kim Kardashian a totalement popularisé la technique qui était auparavant l'apanage des drag queens. L'idée : affiner certaines parties du visage en jouant sur les ombres. Mais n'est pas Kimmy qui veut et pour parvenir au résultat parfait, il faudra patience et un bon nombre de produits.

Pourtant, loin de décourager les accros du make-up, le contouring se démocratise et voit naître ses déclinaisons, de l'extrême clown contouring au strobing, qui use et abuse d'enlumineur. La dernière en date : le tontouring, le contouring à base d'autobronzant !

Un maquillage qui dure

C'est Marissa Carter, fondatrice de la marque d'auto-bronzant Cocoa Brown, qui est à l'origine de cette technique. Partant du principe que tout le monde n'a pas le temps de se "contourer" tous les matins (car oui, la technique prend du temps et expliquer à son boss qu'on est en retard parce qu'on a voulu se la jouer Kardashian ne semble pas envisageable...), elle a voulu créer un "maquillage" qui tient pour une semaine. C'est ce que permet l'auto-bronzant : une fois appliqué, votre tontouring ne demandera qu'une retouche tous les 7 jours.

Commencez par appliquer une touche d'autobronzant sur tout votre visage pour unifier votre teint. Puis, exactement comme un contouring classique, utilisez une teinte d'autobronzant plus foncé pour accentuer les ombres de certaines zones. Appliquez-en sur le haut du front (à la limite des cheveux), sur les pommettes, sur les côtés et le dessous du nez. Estompez le tout avec votre doigt pour ne pas faire de grosses démarcations. Et le tour est joué.

Certes beaucoup moins contraignant, le tontouring présente quand même un inconvénient que n'a pas le contouring : son côté permanent, génial si réussi, un peu moins si on se loupe et qu'on se retrouve les pommettes toutes oranges ! Mieux vaut donc être sur de soi avant de se lancer !