Le drapeau trans a enfin droit à son emoji (et c'est pas trop tôt)

Le drapeau trans, nouveau venu parmi la centaine de derniers emojis.
Le drapeau trans, nouveau venu parmi la centaine de derniers emojis.
L'éveil des consciences peut aussi passer par les emojis - aussi pop qu'omniprésents. C'est pour cela que la venue d'un tout nouveau symbole, à l'effigie du drapeau trans, est une excellente nouvelle.
A lire aussi

C'est la mise en ligne de toute une nouvelle salve d'emojis que vient d'annoncer le Consortium Unicode : pas moins de 117 créations originales sont désormais fin prêtes à submerger nos conversations (par écrans interposés). Un panel de symboles aussi colorés et pop que profondément inclusifs. Voyez plutôt ce que dévoile le compte Twitter de "l'Emojipedia" : un emoji "femme en costume", un emoji "homme portant un voile de marié", mais aussi... un signe à l'effigie du drapeau trans. Ce ne sont que trois couleurs (bleu, rose et blanc) mais, pour la communauté LGBTQ, c'est une belle victoire. Une forme de visibilité qui n'a rien d'anodine.

Quatre ans après la validation du fameux "rainbow flag" (l'emblématique drapeau arc-en-ciel des communautés LGBT) par le même Consortium Unicode, les choses continuent de bouger du côté de nos smartphones, avec l'intégration du "transgender flag" donc, mais aussi du symbole transgenre. Ou comment faire passer les notions de diversité et d'inclusion par le biais du plus banalisé des langages numériques. Et cette actualisation salvatrice a évidemment suscité l'enthousiasme des internautes.

"Promouvoir une plus grande diversité"

"OH MON DIEU ! Après je ne sais pas combien d'années à lancer des pétitions, à rassembler des équipes et à faire campagne pour la création d'un emoji du drapeau trans... C'EST FINALEMENT ARRIVÉ !", commente une internaute enjouée, qui voit là un signe de respect et de reconnaissance envers les droits des personnes transgenre. Des individus qui bien souvent sont la cible des commentaires les plus transphobes sur les réseaux sociaux.

C'est aussi l'avis du magazine lifestyle Out, qui défend depuis plus de deux décennies la culture et la visibilité de la communauté LGBT. "Il y a des appels pour la création d'un emoji drapeau transgenre depuis des années. Et maintenant, il sera accessible à tous. En plus de promouvoir une plus grande diversité, Unicode a également constamment repensé les genres et les représentations qu'on leur associe", se réjouit la revue.

 

Le langage emoji évoluerait-il plus rapidement que certaines mentalités trop étroites ? On l'imagine volontiers, au vu du panel d'images que propose l'Emojipedia. Un homme qui nourrit son bébé avec un biberon, l'usage du dénominatif "person" - et non "homme" ou "femme", des notions genrées - afin de suggérer délicatement la neutralité (et la non-binarité)... Cela fait quelques temps déjà que les emojis bousculent les réacs. Rappelez-vous, l'an dernier encore, Apple divulguait des emojis de plus en plus divers, représentant aussi bien des couples mixtes et des familles homoparentales que des personnes handicapées en fauteuil roulant.

De la suite dans les idées, donc. Car avant ces créations salvatrices, l'emoji "goutte de sang", lui aussi, avait fait couler beaucoup d'encre - impossible de ne pas y avoir une représentation du tabou des menstruations. Mais c'était aussi le cas (il y a trois ans) de l'emoji-hijab, imaginée par une adolescente saoudienne de 16 ans, à l'occasion du World Emoji Day. Ou comment étendre bien des horizons en seulement quelques clics.