Une présentatrice météo priée de se couvrir en direct à la télévision

Liberté Chan, obligée de se couvrir en direct à la télévision américaine
Liberté Chan, obligée de se couvrir en direct à la télévision américaine
Alors qu'elle était sur le point de présenter son bulletin météo, la présentatrice américaine Liberté Chan a dû enfiler un gilet en direct... sur ordre des téléspectateurs. Puritanisme quand tu nous tiens.
A lire aussi

Ce samedi 14 mai, Liberté Chan a voulu présenter son bulletin météo dans une robe noire à paillettes. Jusque-là, rien de très choquant. Sauf qu'au bout de quelques secondes seulement, elle a été interrompue par le présentateur de l'émission, Chris Burrous, qui lui a tendu un cardigan. "Que se passe-t-il ? Tu veux que je mette ce gilet ? C'est parce qu'il fait froid ?", a demandé la miss météo, un peu désorientée. Malheureusement, il ne s'agissait pas d'une petite blague entre collègues. Car le présentateur lui a simplement répondu : "Nous recevons beaucoup de mails". Se sentant obligée d'enfiler le gilet, Liberté Chan a tenté de garder la face et a simplement répondu : "J'ai l'air d'une bibliothécaire".

Cette scène ubuesque s'est déroulée un matin sur KTLA, une chaîne basée à Los Angeles et très regardée. Tellement regardée d'ailleurs que les téléspectateurs n'ont pas tardé à réagir sur Twitter, accusant Chris Burrous de sexisme. Celui-ci a d'abord expliqué qu'il s'agissait d'une blague mais le scandale a pris une telle ampleur que le présentateur s'est finalement platement excusé : "Je comprends totalement. C'était fait sur le ton de la plaisanterie mais je comprends que ça ait pu être mal pris. Je suis désolé. J'espère que vous me donnerez une autre chance".

Une tenue jugée "inappropriée"

Si KTLA a mal réagi en demandant à sa présentatrice à se couvrir, Liberté Chan a tenu à montrer aux téléspectateurs que Chris Burrous ne mentait pas lorsqu'il déclarait : "Nous recevons beaucoup de mails". Sur Snapchat, elle a ainsi partagé une vidéo montrant le présentateur en train de lire les fameux messages reçus. Et ce qui est sûr, c'est que certains habitants de Los Angeles sont extrêmement puritains. Pêle-mêle, la présentatrice météo est accusée de porter une robe "inappropriée pour les news du samedi matin". "On dirait qu'elle était à un cocktail hier soir et qu'elle n'a pas eu le temps de rentrer chez elle", "Les producteurs ne devraient pas la laisser présenter la météo dans un tel accoutrement", ou encore "Il faut vraiment faire preuve d'un mauvais jugement pour porter une robe pareille", font ainsi partie des plaintes reçues.

Non sans humour, Liberté Chan rétorque alors : "Eh les gens, c'est une robe ! Est-ce que l'on peut parler de ma performance plutôt ?". Comble de l'ironie, la présentatrice montre dans sa vidéo que son collègue Chris Burrous n'est pas si apprêté que les images le laissent paraître puisqu'en dessous de la ceinture il porte un bermuda et des chaussettes.

Le lendemain, Liberté Chan a tenu à désamorcer le scandale en publiant un billet sur son site. La miss météo explique qu'elle avait prévu de porter une autre robe mais que celle-ci donnait apparaissait presque transparente à l'écran. Elle s'est alors tournée vers sa robe à bretelles. Elle ajoute : "Je travaille à la télévision depuis 10 ans maintenant, et j'ai appris que tout le monde a une opinion et qu'il faut avoir la peau dure pour bosser dans ce milieu. (...) Pour info, KTLA ne m'a pas ordonné de mettre la veste. J'ai pris la demande de mon collègue pour une blague, et si vous regardez l'émission matinale, vous savez que nous blaguons entre nous parfois. Il n'y a pas de controverse chez KTLA. Mes patrons ne m'ont pas forcé, c'était un moment spontané. (...) Je veux que vous sachiez que ce n'était pas notre intention d'offenser qui que ce soit".

Liberté Chan répond sur Snapchat