Valérie Trierweiler : prête à enterrer la hâche de guerre avec Ségolène Royal ?

Valérie Trierweiler est une femme pleine de surprises ! Alors qu'on la croyait pour toujours en froid avec Ségolène Royal, la journaliste vient de lui faire un gros compliment à l'antenne d'RTL ce matin. Une tentative de réconciliation tardive ?
A lire aussi
Syrie : Bachar al-Assad prêt à tout pour gagner la « guerre »
guerre
Syrie : Bachar al-Assad prêt à tout pour gagner la «...

Quand Valérie Trierweiler est devenue la compagne officielle du chef de l'état, la journaliste voyait apparemment d'un très mauvais oeil l'influence de Ségolène Royal sur François Hollande. Histoire de marquer le coup, la journaliste de Paris Match avait même soutenu sur Twitter le rival de l'ex-femme du président. Un coup d'éclat qui l'a d'ailleurs plus desservie qu'autre chose et qui a installé de facto une relation glaciale entre elle et l'actuelle Ministre de l'Ecologie. Mais il semble que ce malheureux épisode ne soit plus qu'un mauvais souvenir pour Valérie, qui vient justement de saluer le travail de son ancienne rivale.

Invitée sur la radio RTL ce mardi 18 août 2015, la mère du jeune Léonard Trierweiler a d'abord parlé de son action au sein du Secours Populaire avant de faire des compliments à Ségolène Royal : " Le rôle associatif est une façon de faire de la politique. Je ne suis pas élue et je ne le serai jamais ".

Très engagée, la journaliste tient d'ailleurs à souligner que malgré sa rupture difficile avec le chef de l'état, elle reste bel et bien une femme de gauche : " Je suis de gauche, plus que jamais de gauche ". Et alors qu'on s'attendait à une petite pique savamment envoyée à l'intention de son ex, Valérie fait une révélation surprenante sur la numéro 2 du gouvernement : " Quand je vois qu'elle propose une loi sur le gaspillage alimentaire, j'applaudis des 2 mains ".

Une réaction inattendue, qui tranche singulièrement avec son comportement de l'époque. Mais après vécu l'enfer du Gayetgate et raconté sa peine dans le scandaleux " Merci pour ce moment ", Ségolène Royal est certainement devenue le cadet de ses soucis !