Un nouveau site essentiel pour les victimes de violences physiques, sexuelles, psychologiques

"Parcours Victimes", un site web pour les victimes de violences
"Parcours Victimes", un site web pour les victimes de violences
L'intitulé est simple : "Parcours victimes". Sur ce site web, les victimes de violences physiques, sexuelles et psychologiques peuvent trouver toutes les ressources et les aides nécessaires. Un accompagnement bien utile pour savoir agir et se reconstruire.
A lire aussi

C'est une plateforme accessible, claire et surtout discrète. Avec le site Parcours-victimes, lancé en l'honneur de la journée européenne des victimes, les victimes de violences physiques, sexuelles et psychologiques peuvent prendre connaissance de ressources essentielles, en toute sécurité et anonymat. Bref, être accompagnées.

Salutaire outil numérique que ce site web initié le 22 février dernier par la Fédération France victimes - regroupant pas moins de 130 associations - et le Fonds de garantie des victimes. S'adressant aussi bien aux adultes qu'aux mineur·e·s, Parcours-victimes propose autant de ressources psychologiques que d'informations ayant trait aux démarches administratives, suivant les différentes étapes déployées dans la catégorie "Parcours" : "Parler et être écouté / Se mettre en sécurité / Préparer le temps pénal / Être indemnisé / Se reconstruire".

Il y est autant question de situations d'urgence que de temps long. Et tout cela, enrichi d'un détail important : il est possible de "cacher le site" en cliquant sur la fonctionnalité correspondante - tout en haut, à droite, surligné en bleu. Un clic qui renvoie directement au moteur de recherche Google. Idéal pour qui souhaiterait quitter le site très rapidement.

Jérôme Bertin, directeur général de la Fédération France Victimes, précise ainsi sur le site Franceinfo que "c'est vraiment un site de consultation, vous pouvez le cacher, il y a un bouton qui permet de sortir très vite et de revenir sur un moteur de recherche pour assurer la discrétion".

Des ressources nécessaires

"Parcours Victimes", un site web nécessaire (et très discret) pour les victimes de violences.
"Parcours Victimes", un site web nécessaire (et très discret) pour les victimes de violences.

"Nous sommes partis du constat que les victimes avaient souvent besoin d'informations claires, simplifiées, de savoir quoi faire, vers qui se tourner. Ce site s'adresse pour le moment particulièrement aux victimes de violences, qu'elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Les victimes vont pouvoir avoir les bonnes orientations, avec les bons numéros et des professionnels qui pourront les aider", précise-t-il.

Avant de poursuivre : "Ce sont des informations qui vont les aider à prendre une part active dans ce qu'elles vivent et subissent. Malheureusement, les victimes se sentent souvent démunies, isolées, ont très peur des conséquences de leurs actions, que ce soit le dépôt de plainte ou le fait de quitter le domicile. L'idée, c'est que quelle que soit la cause de leur malheur toutes les victimes ont le droit à la considération, à la solidarité, à des informations, à des aides. Si nous avons ciblés les victimes de violences pour le moment c'est que depuis plusieurs mois il y a de fortes demandes et nous avons une forte augmentation".

Dans le domaine des infos essentielles, la rubrique "Préparer le temps pénal" synthétise ainsi les principes et les moyens de la procédure pénale, du dépôt de plainte (et des délais pour agir), de la contestation des blessures ou encore de la conservation des preuves, mais aussi ce qu'il en est des suites d'une plainte déposée, de la manière dont faire valoir ses droits durant le procès pénal également... Autant d'éclaircissements fondamentaux dans une situation où toute aide importe.

A chaque catégorie, son lot de ressources utiles. La rubrique "Se mettre en sécurité" a ainsi la bonne idée de rappeler l'existence du 3919 (le numéro d'accueil dédié aux femmes victimes de violences) mais aussi qui contacter pour un hébergement d'urgence (le Service Intégré d'Accueil et d'Orientation, ou SIAO-115) ou bien encore, où se rendre pour faire une demande de délivrance d'une ordonnance de protection auprès du Juge aux affaires familiales (un formulaire CERFA est joint en ce sens).

Parcours-victimes invite fortement les principales concernées à recueillir les informations et aides nécessaires auprès d'autres professionnels : forces de l'ordre, professionnels du droit, assistants sociaux, associations d'aide aux victimes, bureaux d'aide aux victimes... Car un simple site ne fait pas tout. La rubrique "Parler et être écoutée" rappelle d'ailleurs l'importance d'un autre site, gouvernemental celui-ci : "Arrêtons les violences".

- Si vous êtes victime ou témoin de violences conjugales, appelez le 3919. Ce numéro d'écoute national est destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. Cet appel est anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés.

- En cas de danger immédiat, appelez la police, la gendarmerie ou les pompiers en composant le 17 ou le 18.