Pourquoi les nominations des Victoires de la Musique 2022 font grincer des dents

Clara Luciani aux Victoires de la Musique 2021
Clara Luciani aux Victoires de la Musique 2021
Les nominations des Victoires de la Musique viennent à peine de tomber et c'est déjà le bad buzz. Sur les réseaux sociaux, certaines voix repprochent à la cérémonie son manque de diversité.
À lire aussi

A peine ses nominations annoncées publiquement, la prochaine cérémonie des Victoires de la Musique suscite déjà bien des réactions sur les réseaux sociaux. Présentée par Laury Thilleman et Olivier Minne, elle sera diffusée sur France 2 le 11 février. Mais la sélection qu'elle déploie ne passe pas.

Sur Twitter, la journaliste Rokhaya Diallo a réagi : "Aya Nakamura est la seule artiste non-blanche qui y figure. Cette dernière n'a pas été choisie par le jury, mais bien par le public pour le prix de l'album le plus streamé", écrit la militante antiraciste. Rokhaya Diallo pointe du doigt au sein de son thread abondamment retweeté le fait que "tous les artistes sélectionnés par le jury sont blancs".

Un manque de diversité qui a engendré de nombreux commentaires.

Un manque de diversité ?

"Les nommé·e·s aux Victoires de la Musique sont choisi·e·s par un jury de 620 professionnels et 280 personnes lambda tirées au sort. Depuis plusieurs années, la cérémonie est accusée de ne pas réellement représenter la diversité du paysage musical français. Cette année, la liste des artistes sélectionné·e·s est frappante", fustige le média Period Studio. Avant de le déplorer : "Difficile pour les Victoires de la Musique de prétendre qu'aucun·e artiste non-blanc·he ne méritait une nomination dans les catégories classiques...".

En résumé, "Victoires de la Musique so white encore une fois", comme le lâche une internaute. Un manque de diversité flagrant forcément regrettable quand la cérémonie 2021 avait été marquée par l'émergence de nouveaux talents comme Yseult.

Voici la liste (très uniforme) des nommés :

Artiste masculin

Julien Doré
Feu! Chatterton
OrelSan

Artiste féminine

Juliette Armanet
Hoshi
Clara Luciani

Album de l'année

"Brûler le feu" de Juliette Armanet
"Civilisation" de OrelSan
"Coeur" de Clara Luciani
"Géographie du vide" de Hubert-Félix Thiéfaine
"Palais d'argile" de Feu! Chatterton

Chanson originale de l'année (vote du public)

"Bruxelles je t'aime" de Angèle
"Le dernier jour du disco" de Juliette Armanet
"L'odeur de l'essence" de OrelSan
"Monde nouveau" de Feu! Chatterton
"Respire encore" de Clara Luciani

Concert de l'année (vote du public)

Hervé
Ben Mazué
Woodkid

Création audiovisuelle (vote du public)

"Bruxelles je t'aime"
"Le reste"
"Montre jamais ça à personne"

Albums les plus streamés

"JVLIVS II' de SCH
"Aya" de Aya Nakamura

Révélations masculines

Chien Noir
Myd
Terre Noire

Révélations féminines

L'Impératrice
Barbara Pravi
Silly Boy Blue