Société
Contrôler le port du voile par reconnaissance faciale ? Le projet qui fait scandale en Iran
Publié le 14 septembre 2022 à 11:40
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
En Iran, les droits des femmes sont de nouveau bousculés alors qu'un nouveau projet se profile : un contrôle du port du voile... par reconnaissance facile. Amendes à la clé.
Contrôler le port du voile par reconnaissance faciale ? Le projet qui fait scandale en Iran
La suite après la publicité

Contrôler le port du voile par reconnaissance faciale et sanctionner par une amende toutes celles qui le transgresseraient ? Voilà l'inquiétant projet que semble nourrir l'Iran, à en croire différents médias nationaux. Et ce, au moyen de caméras installés dans les lieux publics et les transports en commun.

"Aujourd'hui, la technologie est tellement avancée qu'elle peut reconnaître les gens à partir de leurs images dans les caméras. Les caméras dans la ville, et le métro, prendront des photos des femmes, et une amende sera envoyée à leur domicile", a assuré Mohammad Saleh Hashemi Golpaygani, secrétaire de l'organisation de la promotion de la vertu et le rejet du vice, relate Courrier International.

Un projet pour le moins inquiétant.

Une répression systématique en Iran

Cette alarmante forme de répression a engendré une vive polémique dans le pays. Ce projet serait comparé aux mesures imposées par les talibans en Afghanistan. Une analogie qui tient debout. "Pourvu que les talibans ne voient pas ça, car ils apprendraient de nouvelles manières [de réprimer]", a ironisé l'ancien vice-président réformateur Mohammad Ali Abtahi.

L'amende dont pourraient faire l'objet les femmes transgressant le port du voile s'élèverait à 300 000 tomans (environ 7 euros). En Iran, d'autres attitudes apparemment anodines pourraient également être sanctionnées très bientôt. Par exemple ? Porter un manteau court ou arborer "un maquillage trop appuyé", précise Courrier International.

Hélas, cette mesure n'est pas si étonnante au regard de l'actualité iranienne. Récemment encore, plus de 300 personnes se voyaient arrêtées par les autorités, accusées de militer contre le port du voile, obligatoire dans le pays. Des arrestations courantes, rappelle Le Figaro : fin juin, au sud du pays, la police arrêtait déjà plusieurs jeunes filles ayant retiré leur voile lors d'un événement de skateboard. Affligeant.

Mots clés
Société News essentielles iran international Monde droits des femmes scandale
Sur le même thème
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme play_circle
Société
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme
28 février 2024
"Je suis amoureuse d'une femme" : une star de "Bridgerton" fait son coming out lesbien (et c'est puissant) play_circle
Culture
"Je suis amoureuse d'une femme" : une star de "Bridgerton" fait son coming out lesbien (et c'est puissant)
4 juin 2024
Les articles similaires
"Nous courrons toutes un vrai danger" : les féministes dénoncent la menace que fait peser l'extrême droite sur les droits des femmes play_circle
Société
"Nous courrons toutes un vrai danger" : les féministes dénoncent la menace que fait peser l'extrême droite sur les droits des femmes
17 juin 2024
"Un mec se comporte mal, je lui.." : Ragnar le Breton se lâche sur #MeToo play_circle
Société
"Un mec se comporte mal, je lui.." : Ragnar le Breton se lâche sur #MeToo
24 mai 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news