Vous vous ennuyez dans votre couple ? Ce n'est pas (forcément) une mauvaise chose

Je m'ennuie dans mon couple : est-ce grave ?
2 photos
Lancer le diaporama
Je m'ennuie dans mon couple : est-ce grave ?
Et si l'ennui faisait partie de la construction du couple ? Cela serait même un passage obligé d'après des experts des relations amoureuses.
A lire aussi

Si on a envie de passer tout son temps en compagnie de l'autre les premiers mois d'une relation, la routine s'installe au bout d'un certain temps. Et à la fin de la fameuse "lune de miel", on peut même commencer à s'ennuyer ferme en compagnie de son amour. Mais cela signe-t-il forcément la mort du couple ?


Cette phase post-ivresse va durer quant à elle nettement plus longtemps. Elle survient quand on commence à voir les choses de manière plus réaliste et "moins à travers la brume de la chimie", révèle la thérapeute de couples Irina Firstein à Greatist. A partir de ce moment-là, on est en mesure d'évaluer ce qui nous convient et ce qui ne fonctionne pas. Mais c'est aussi là que le véritable sentiment d'attachement se met en place, sentiment permettant aux partenaires de produire de l'ocytocine et de la vasopressine, neurotransmetteurs qui vont les conduire à se souder, explique la conseiller conjugal Andre Moore.


Cela ne semble pas magique comme ça et pourtant, ça l'est. En effet, c'est agréable de se sentir installée dans la relation, "de savoir que l'on n'a pas besoin de dire quoi que ce soit pour que l'autre nous apprécie", affirme Ken Page, psychothérapeute et auteur de 'Rencontres plus profondes : comment laisser tomber les jeux de séduction et découvrir le pouvoir de l'intime'. Sauf que pour pouvoir parvenir à cette phase, il faut accepter de redescendre de son petit nuage.

De la séduction... à l'ennui

Le hic, c'est que la phase de séduction propre à chaque nouvelle relation nous remplit d'adrénaline, poursuit le psychothérapeute. Et nous faisons tout notre possible pour convaincre l'autre que nous sommes celle/celui qu'il lui faut. Sauf que "quand nous nous apercevons que l'autre se soucie vraiment de nous et semble prêt à s'engager, une vague de désintérêt peut surgir". Nous avons réussi à le convaincre mais cela crée en nous des doutes avec des questionnements du type "et si l'on pouvait avoir mieux ?". Pour certains, cette certitude se transformerait alors en ennui.

Couple regardant un film
Couple regardant un film

Troquer ses papillons dans le ventre contre une relation stable et durable, cela signifie aussi devenir plus intimes et prendre le risque de s'engager avec l'autre, ajoute Ken Page. Et certains ont si peur de se laisser aller dans leur couple qu'inconsciemment, ils préfèrent pratiquer l'auto-sabotage.

Mais, plutôt que de reconnaître que l'on est accro à la séduction ou que l'on a peur de laisser la relation prendre un tournant plus intime, on préfère se dire que l'autre est ennuyeux. Défaut que l'on ne lui connaissait pourtant pas tant qu'on ne quittait pas le stade d'ivresse des débuts.

Une phase souvent passagère

Mais que faire pour éviter d'éprouver ce sentiment ? "Rien", conseille le psychothérapeute. Il ne s'agit pas de se forcer à être plus intime avec l'autre, tout comme on se retiendra de rompre parce qu'après 5 mois à enchaîner les restos et les cinoches, il nous propose de mater une série au lit. D'ailleurs, ce sentiment d'ennui ou de désintérêt ne devrait pas excéder plus de quelques semaines. Et tous nos bons sentiments à son égard devraient également revenir au galop. "La stabilité est quelque chose que nous désirons tous : nous voulons savoir que nous avons quelqu'un qui est là pour nous, que lorsque nous rentrons chez nous, il y a quelqu'un", affirme M. Firstein. "La stagnation, en revanche, vient du sentiment de prendre quelque chose pour acquis." Aussi, si ces sentiments négatifs persistent et que la compagnie de votre partenaire vous ennuie voire vous pèse, peut-être que ce n'est simplement pas le bon.