Les sorties cinéma de la semaine : "Django Unchained", "Alceste à bicyclette", "La Parade"

Les sorties cinéma de la semaine : "Django Unchained", "Alceste à bicyclette", "La Parade"
Les sorties cinéma de la semaine : "Django Unchained", "Alceste à bicyclette", "La Parade"
Dans cette photo : Quentin Tarantino
Découvrez les films à ne pas manquer cette semaine dans les salles de cinéma. C’est enfin l’heure de la sortie en salle du dernier Quentin Tarantino tant attendu. Accompagné par une comédie réunissant Luchini et Lambert Wilson. Et enfin un film hongrois, serbe, croat, slovène et allemand, une parade pour la tolérance.
A lire aussi

Django Unchained


Des mois et des mois qu’on l’attend et le voilà dans nos salles, le western de Tarantino est arrivé. Un casting impressionnant qui offre à DiCaprio son premier rôle de vilain ! Une bande annonce à couper le souffle comme on en a l’habitude chez ce réalisateur de talent qui ne laisse rien au hasard. Et enfin un scénario original qui ne laisse pas indifférent. Le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave bien déterminé à libérer sa femme des mains du puissant Calvin Candie. Tous deux ils font un pacte, un pacte de solidarité et d’indépendance.

Alceste à bicyclette


Gauthier Valence (Lambert Wilson) acteur de télévision à succès vient chercher Serge Tanneur (Fabrice Luchini) isolé comme un ermite dans une maison sur l’Ile de Ré pour lui proposer un rôle au théâtre. Serge a abandonné il y a longtemps le monde du spectacle trop hypocrite à son gout et refuse la proposition. Mais il se prend vite au jeu en aidant son vieil ami à répéter. Un jeu de mise au défi s’installe entre les deux hommes, toujours en compétition l’un contre l’autre. Serge remontra-t-il sur les planches ?

La Parade


Le parrain des gangsters de Belgrade se retrouve, par un concours de circonstance, obligé d’assurer la sécurité de la première GayPride de Serbie. Pour mener à bien sa mission il décide de s’entourer d’anciens mercenaires. Il va falloir alors faire cohabiter serbes, musulmans, bosniaques, albanais et croates pour assurer la protection des militants homosexuels, mission impossible ? Le film est une belle leçon de tolérance sous forme de comédie dramatique sur un sujet au coeur de l'actualité.