Une application SOS pour les enfants sur Facebook

Une application SOS pour les enfants sur Facebook
Une application SOS pour les enfants sur Facebook
Pour répondre aux enfants sur Internet, il y a mieux qu'une hotline. L'association e-enfance lance une application Facebook sous forme de chat. Des experts dialoguent en direct avec les jeunes accros du réseau social, pour les aider à gérer leur image et protéger leur vie privée. Explications de Justine Atlan, présidente de e-enfance.
A lire aussi

Terrafemina : Net écoute lance demain une application d’assistance aux enfants sur Facebook, quel est le principe ?

Justine Atlan : L’idée est de proposer les services de Net écoute (numéro vert pour l’aide et l’information des enfants sur Internet : 0800 200 000) sur Facebook, dans l’environnement des jeunes et à disposition, en cas de problème ou de questionnement sur le fonctionnement de ce réseau social. Cette application à télécharger depuis la page Facebook de Net écoute propose aux jeunes d’accéder à un chat où ils peuvent dialoguer avec nos experts du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures. Les écoutants sont formés à la psychologie et aux notions juridiques du web et des réseaux sociaux. Les enfants peuvent aussi nous envoyer un mail, consulter les FAQ et accéder à d’autres applications dédiées à la sécurité sur le web. Cette application est soutenue par Facebook qui s’est engagé à la maintenir en tête de liste sur les profils des jeunes.

Tf : Les enfants sont-ils demandeurs de ce genre d’outil ? Quelles sont leurs préoccupations ?

J. A. : D’après notre expérience avec e-enfance sur la ligne Net écoute et le chat existant sur notre site, on remarque que la majorité des questions porte sur Facebook, qui constitue leur porte d’entrée sur Internet. « Comment faire retirer une photo ? », « comment supprimer un commentaire ? », « mon compte a été piraté, comment puis-je changer de mot de passe ? », les questions posées sont très factuelles, et émanent souvent d’une négligence de leur part. Ils sont soudain pris d’une angoisse après une action, c’est le problème de l’immédiateté de Facebook, tout va très vite et on regrette après. Notre objectif est justement de leur faire connaître toutes les procédures de signalement existantes pour qu’ils deviennent autonomes et responsables. Mais globalement je trouve qu’ils sont de plus en plus prudents, certainement à force de mauvaises expériences vécues ou entendues : ils ont le réflexe de restreindre leur profil et cherchent à contrôler leur image.

Tf : On parle beaucoup des dangers sur Facebook, mais ce réseau social n’est-il pas finalement un endroit plutôt sûr par rapport à l’ensemble du Net ?

J. A. : Nous ne cherchons pas à diaboliser Facebook, loin de là. Mais statistiquement, les jeunes y sont presque tous, donc c’est là que nous devons regarder. Facebook a, d’une certaine manière, renversé les règles : en général notre conseil aux jeunes sur Internet était de prendre un pseudo pour dialoguer sous une identité virtuelle. Sur Facebook, ce n’est pas possible, le principe est justement de coller à sa véritable identité, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais cela exige davantage de vigilance. Je ne dirais pas que Facebook ets l’endroit le plus sûr du Net, mais c’est une communauté qui devient de plus en plus efficace pour signaler et maîtriser les dangers.

Pour télécharger l’appli Net écoute (à partir du 16 février 2012) :
Rendez-vous sur la page Facebook de Net écoute,
Cliquez sur l’onglet « Assistance » dans la colonne de gauche,
Téléchargez l’application pour accéder au chat.

Plus d’infos sur Net écoute et e-enfance

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Stop au harcèlement à l'Ecole : une appli Facebook contre le cyber-harcèlement
Cyberbullying : les dangers du harcèlement sur Facebook
Splash : les enfants ont leur Facebook
« Facebook et vos enfants » : comment gérer leur identité virtuelle ?
Facebook : Mark Zuckerberg veut éduquer les enfants de moins de 13 ans

Dans l'actu