Comment être un parfait manager en 6 leçons

Comment être un parfait manager en 6 leçons
Comment être un parfait manager en 6 leçons
Un psychologue a établi un profil-type du bon manager. Pour définir les qualités requises, il s'est appuyé sur les travaux d'Hogan et Kaiser, qui ont déterminé que certains facteurs psychologiques font de meilleurs dirigeants. À garder : la force décisionnaire, l'influence, l'intégrité ou la modestie.
A lire aussi
10 leçons de crossfit à appliquer au bureau pour être plus productive
News essentielles
10 leçons de crossfit à appliquer au bureau pour être...


Qu’est-ce qui fait un leader efficace ? Jeremy Dean, un psychologue, s’est attelé à rassembler différentes théories sur le profil-type du bon manager. Il cite les découvertes d’Hogan et Kaiser sur ce qui fait un dirigeant. En 5 points, voici les qualités à avoir pour devenir le patron parfait.

Savoir prendre des décisions, être influent et intègre

Pour Hogan et Kaiser, l’aptitude à prendre des décisions responsables et à s’y tenir est primordiale. C’est le rôle principal du dirigeant : savoir trancher, même en cas d’incertitude. Et pour être sûr de prendre la bonne décision, il est nécessaire d’avoir les compétences requises.

Dans les temps préhistoriques, le leader était le meilleur chasseur du groupe. Il n’est (heureusement) plus question aujourd’hui d’abattre un bison avec un gourdin, mais plutôt de savoir influencer les autres : le dirigeant est celui qui donne des ressources intellectuelles – et non plus alimentaires – au reste du groupe.  

Les deux psychologues notent que pour pouvoir suivre un dirigeant, il faut pouvoir lui faire confiance. Ce qui fait de l’intégrité une qualité à avoir, afin d’être respecté de son équipe.

Le leader doit être visionnaire, modeste et persévérant

Jeremy Dean le rappelle : pour pouvoir se projeter dans le futur, il faut savoir être visionnaire. Mais aussi pouvoir transmettre ces idées à son équipe, pour avoir un but commun. Une manière efficace de motiver ses troupes : « Sans vision, les subordonnés sont perdus », souligne le psychologue.

Et pour « passer de bon à génial », le premier secret est la modestie. Point de démesure chez les grands leaders : on prend exemple sur le patron d’Ikea, qui, malgré sa place dans le top 10 des fortunes européennes, voyage en classe éco.

Deuxième secret livré par Jeremy Dean : la persévérance est de mise pour réussir. Se basant sur le top 1000 des entreprises, il a noté que les dirigeants qui comptent « n’ont jamais baissé les bras ». Sans pour autant être inflexible, il faut pouvoir atteindre ses buts sans s’arrêter.

VOIR AUSSI

Management : le singe meilleur manager que l'homme ?
Génération Y, éduquez votre manager!
Gestion des conflits en entreprise : 7 conseils aux managers
Management d'une équipe : comment éviter les pièges de la cohésion