Retour de vacances : les 10 pires remarques de collègues

Retour de vacances : les 10 pires remarques de collègues
Retour de vacances : les 10 pires remarques de collègues
Le jour de la rentrée, on est toujours un peu déboussolée, les sandales incrustées de quelques grains de sable, la tête à la plage, le rythme ralenti et le corps en automate qui se rend machinalement et sans crainte au boulot. Belle et zen, vous faites naïvement votre entrée dans la fosse aux lions sans vous soucier du danger qui guette et pourtant... Tadam ! Vos collègues sont là pour vous accueillir, le plus souvent avec ces petites phrases bien énervantes qu'on vous ressert chaque année mais que vous parvenez chaque fois à oublier... Vous ne voyez pas de quoi on parle ? En voici quelques exemples.
A lire aussi
Retour de vacances : 10 conseils d'experts pour vaincre le stress de la rentrée
News essentielles
Retour de vacances : 10 conseils d'experts pour vaincre...


1. « Il a pas fait beau ? »

Chaque jour, vous vous êtes consciencieusement tartinée de votre coûteuse crème solaire avant de vous étendre telle une belle crêpe bretonne sous les rayons estivaux afin d’acquérir ce superbe bronzage dont vous êtes si fière. Tous les soirs, vous avez admiré dans la salle de bains les marques de votre maillot flambant neuf s’imprimer plus sûrement sur votre corps musclé par une pratique assidue de la natation et pourtant... comme chaque année vos collègues s’interrogent : « Ah mais tu bronzes pas toi, non ? », « Il a pas fait beau ? », « Ah mais c’est vrai qu’avec les enfants tu ne dois pas avoir le temps de te mettre au soleil... », « Je savais pas que t’avais une peau de rousse »... et on en passe. Vous aussi, laissez couler.

2. « T’as l’air crevée »

Enfin, vous avez pu vous reposer, récupérer de toute cette vilaine fatigue accumulée pendant l’année. Nuits de dix heures, siestes crapuleuses, alimentation équilibrée et éclats de rire vous ont donné un teint éclatant que votre famille et vos proches n’ont cessé de complimenter et pourtant...le jour J, vos collègues s’interrogent encore : « T’as l’air crevée dis donc, c’est bien la peine de prendre des vacances ! ». Effectivement, ce matin-là, vous avez dû vous lever à 6h pour préparer la maisonnée à ce grand jour. Sympa.

3. « Alors ces vacances ? Bien ? Génial ? Génial génial ? »

Votre collègue ENTHOUSIASTE en parviendrait presque à faire s’envoler vos cheveux avec son flot ininterrompu et fort sonore de questions sur vos vacances, forcément GENIALES, TIP TOP CANONS. « Ouah en Espagne ? Génial !! La bouffe est extraordinaire non ? T’as dû a-do-rer ! Ca devait être i-nou-bliable non ? ». Elle est si impliquée et frénétique qu’on dirait que c’est elle qui revient de congés. Du coup, vous avez l’air blasée et rabat-joie, et ça vous fout le bourdon.

4. « Bha dis-moi t’as bien profité ! »

C’est vrai, votre belle-mère est un cordon bleu. Et puis, les apéritifs à rallonge que vous prépariez tous les soirs pour la maisonnée (tapenade, noix de cajou, saucissons régionaux et autres petits légumes trempés dans la crème fraîche épaisse à la ciboulette) ont eu raison de vos efforts pré-estivaux. Disons-le carrément, vous avez bien pris 5 kilos, mais vous étiez persuadée que votre bronzage (hum hum) camouflerait aisément ce petit embonpoint mal acquis. Raté, l’aigrie de la compta ne vous a pas loupée.

5. « J’espère que tu t’es bien reposée ! »

Sous-entendu : « toi qui a eu l’outrecuidance d’utiliser tes congés payés, et qui plus est de les coller les uns aux autres pour en faire des semaines entières pendant lesquelles tu as glandé, n’ayons pas peur de le dire ». En gros, cette jolie petite phrase vous met en garde de recommencer un tel acte scandaleux, de vous étendre dessus et de perdre le moindre instant supplémentaire en frivolités. Non mais, pour qui vous prenez-vous ?

6. « T’as pas vu mon mail ? »

Comme la phrase n°5, celle-ci est un sous-entendu grossier pour vous souligner que, malgré la règle tacite qui implique que tout employé connecté est un employé joignable, vous n’avez pas lu vos mails pro pendant vos vacances, ou n’y avez en tous cas pas répondu. Voilà un crime de lèse-majesté 2.0 qui ne vous a manifestement pas été pardonné, et qu’il conviendra de clarifier avant vos prochains congés.

7. « Bon bah maintenant y’a plus qu’à attendre l’année prochaine ! »

La bonne vieille remarque à la « Caméra Café » fait toujours recette en 2012. Pas chic, banale et mal vue, elle fait pourtant le bonheur des premières pauses de l’année, balancée dans un soupir par une collègue peu motivée, qui le plus souvent a passé sa matinée à surfer sur Lastminute ou à classer ses centaines de photos de vacances. Une chance, vous avez posé quelques jours en novembre pour vous faire un week-end en amoureux, vous ne vous sentez donc pas concernée. Ouf.

8. « T’es rentré ce matin ? »

Frère du pauvre de la question n°2, le « T’es rentrée ce matin » veut bien dire, oui, que vous avez l’air crevée, mais aussi carrément à côté de la plaque, voire affolée. Elle est souvent accompagnée de « T’es partie où », afin de justifier votre air déphasé par un éventuel décalage horaire. Si ça n’est pas le cas, mentez malgré tout, ça vaudra toujours mieux que de passer pour la fille qui a tout oublié pendant ses vacances.

9. « Bon bah nous, on a pas chômé ! »

Vous êtes partie en vacances, c’est un fait. Et comme vos enfants prennent habituellement leurs congés en juillet ou en août comme des centaines de milliers d’autres, vous n’avez pas eu d’autre choix que de laisser vos deux pauvres collègues célibataires se débattre avec le gros projet de rentrée. Le jour de votre retour, ils ne manquent pas de vous faire savoir que votre absence a été lourde, très lourde à supporter (quant à vos oreilles, leurs sifflements n’étaient certainement pas dus qu’à vos baignades prolongées). Evitez de rentrer sans chouquettes ou souvenirs locaux, ils ne vous le pardonneraient pas.

10. « Ah t’es revenue ? »

Toujours moins pire que le « Ah, t’étais partie ?», autrement plus blessant, le « Ah, t’es revenue » est presque aussi horripilant que le vieux « T’es allée chez le coiffeur ? ». Ne cherchez pas à décoder ce que signifie cette phrase, qui peut se révéler aussi cruelle qu’anodine, et envoyez plutôt un mail à tous sous un prétexte quelconque dès votre retour. Vous éviterez ainsi de l’entendre toute la journée, voire la semaine.

Quant aux autres agressions citées ci-dessus, si vous voulez les éviter à tout prix, partagez cet article avec un maximum de vos collègues, afin de faire passer le message en douceur et en humour, et vous débarrasser à tout jamais de cette épreuve supplémentaire en ce jour de rentrée. Allez hop, au boulot !

VOIR AUSSI

Top 7 des mails de bureau à éviter
5 astuces pour lever le pied en vacances
Entreprise : quelles sont les limites entre vie privée et vie pro ?
De retour de vacances, savez-vous préserver votre beauté ?
Retour au boulot : 5 étapes pour un atterrissage en douceur

À propos
Caméra café
Dans l'actu