Huit bonnes raisons de ne pas inviter ses collègues de bureau à son mariage

Huit bonnes raisons de ne pas inviter ses collègues de bureau à son mariage
Huit bonnes raisons de ne pas inviter ses collègues de bureau à son mariage
Dans cette photo : Britney Spears
Ça y est ! Vous êtes enfin fiancée, l'élu de votre cœur vous a offert la bague de vos rêves et ivre de bonheur, vous n'avez pu vous empêcher de l'étrenner dans tout l'open space. Fatalement, vous vous sentez presque obligée d'inviter vos collègues à la cérémonie. Et si c'était une mauvaise idée ? Voici 8 bonnes raisons de bien réfléchir avant de leur adresser un faire-part.
A lire aussi

Parce que chaque mariée connaît ses moments de solitude

Pour la cérémonie de votre mariage, vos meilleures copines se sont toutes donné le mot pour vous préparer une méga surprise : un diapo photos de vous petite fille et ado, accompagné de la chanson préférée de vos 15 ans. Si d'avance, vous sentez l'émotion vous transporter et les larmes vous monter aux yeux devant tant de souvenirs, dites-vous bien que ce ne sera pas le cas de vos collègues lorsqu'ils découvriront, hilares, cette photo de vous avec des couettes ou celle du jour où l'on vous a posé votre appareil dentaire. Votre crédibilité au bureau risque aussi d'être sérieusement ébranlée lorsque votre boss apprendra que votre chanson préférée à l'adolescence était « Baby One More Time » de Britney Spears.

Parce que vos collègues ont la critique facile

« Tu as vu le tailleur que porte Christelle aujourd'hui ? Il est affreux, non ? » Quand vous êtes au travail, vous adorez faire votre pause café avec Magalie. Rigolote tendance langue de vipère, elle n'a pas sa pareille pour égayer vos journées à coup de potins bien sentis sur Jean-Mi' de la compta ou sur la liaison secrète qu'entretiennent le DRH et Vanessa. N'oubliez cependant pas une chose : son amour pour les ragots et les remarques grinçantes ne restera pas aux portes de l'open space. La pièce montée que vous aurez choisie risque de faire les frais de son jugement implacable (trop écœurante), de même que votre robe de mariée (trop décolletée) ou pire, celui qui est désormais votre mari (décidément trop banal à son goût).

Pour vous épargner leurs questions indiscrètes

Vous voyez déjà le tableau. Après avoir passé quinze jours idylliques pour votre lune de miel, à ne rien faire d'autre que de soigner votre bronzage et admirer l'alliance qui étincelle à votre doigt, il faudra retourner au bureau et essuyer les questions indiscrètes de vos collègues. « Alors, la nuit de noces ? », « Ça te fait quoi d'être mariée ? », « Et le bébé, c'est pour quand ? », sourires goguenards et clins d'œil appuyés en prime. Autant vous prévenir immédiatement : que vous invitiez vos collègues ou non à la cérémonie, vous n'échapperez pas aux questions indiscrètes. Toutefois, elles seront sûrement moins taquines et nettement moins insistantes.


Pour ne pas voir votre boss faire tourner les serviettes

Vous avez prévenu vos collègues invités à la noce : pour votre mariage, ce sera la fiesta. Pas question de prendre racine sur sa chaise après un dîner qui s'éternise, vous voulez que vos invités s'éclatent. Toutefois, vous ne pensiez probablement pas que votre boss allait autant vous prendre au mot. Après l'avoir vu faire la chenille et essayer de convaincre le DJ de passer du Patrick Sébastien, vous regrettez amèrement de l'avoir invité. Idem pour Nathalie, qui après cinq coupes de champ', se déhanche comme Beyoncé et commence sérieusement à faire peur à votre grand-mère.

Parce que votre boss va truster les photos du mariage

Vous l'aviez déjà remarqué lorsque vous aviez tourné le flash mob de la boîte l'été dernier : votre patron est un adepte du photo bombing. Dès qu'un flash crépite, il ne peut s'empêcher d'accourir pour être dans le champ, quitte à ruiner la photo. Si ça a tendance à vous faire sourire lorsqu'il s'agit du film de l'entreprise, vous risquez toutefois de ne pas trop goûter à la plaisanterie lorsqu'il s'obstinera à ruiner les clichés de votre mariage, surtout au prix auquel vous revient le photographe professionnel. Car à moins d'être d'ici quelques années devenue super amie avec votre boss, vous le maudirez d'apparaître sur toutes vos photos et d'en gâcher l'émotion.

Parce que votre oncle Gérard a les mains baladeuses

Vous abdiquez : vous renoncez à inviter votre patron au mariage. Par contre, pas question de ne pas convier Mathilde, avec qui vous avez eu les plus gros fous rires de l'open space. Pourtant, égarer son invitation pourrait être ce qui peut lui arriver de mieux. Imaginez : à la sortie de la mairie, vous apercevez Mathilde, tout sourire, lui faites signe pour la remercier d'être venue. C'est là que votre oncle Gérard, grand adepte des sketches de Jean-Marie Bigard et de la drague lourde, en profite pour s'approcher et vous demander de vous présenter. C'en est alors fini de cette pauvre Mathilde : elle devra supporter Gérard et ses mains baladeuses jusqu'à la fin de la soirée. Quant à vous, vous pouvez désormais faire une croix sur vos fous rires à la machine à café.

Parce que votre cousine Léa est une bombe

Vous en étiez sûre : votre cousine Léa, sa chevelure en cascade et ses jambes de deux mètres de long est tout à fait le type de votre collègue Olivier. Après avoir échangé des œillades brûlantes au cocktail et avoir enflammé le dance floor à coup de slows langoureux, les voilà qui repartent ensemble. Or, vous détestez secrètement votre cousine depuis qu'à l'âge de 8 ans, elle vous a accusé à sa place d'avoir taché le tapis en laine vierge de votre mère. Vous devez toutefois vous résigner : vous ne pourrez plus échapper aux dîners avec Léa et Olivier, désormais en couple.

Pour ne pas être invitée à tous les mariages de la boîte

S'il y a une bonne raison de ne pas convier vos collègues à votre mariage, c'est bien celle-ci. Hyper reconnaissants d'avoir été invités à une si belle cérémonie, ils risquent fort de vouloir vous remercier en vous invitant à leur tour à leur mariage. C'en est alors fini de vos week-ends d'été, tous bouclés jusqu'en 2016. Et puis, si vous vous êtes éclatée à juste raison à votre mariage, vous êtes absolument certaine que celui d'Olivier (et de votre cousine Léa) et que celui de Mathilde (mais pas de votre oncle Gérard) seront mortellement ennuyeux.