Jambes lourdes : affrontez l’été d’un pas léger

Jambes lourdes : affrontez l’été d’un pas léger
Jambes lourdes : affrontez l’été d’un pas léger

Fatiguée d’avoir de véritables « poteaux » à la place des jambes, douloureux mais en plus disgracieux ? Terrafemina vous donne des recettes simples pour retrouver de jolies gambettes cet été. Voici des conseils que vous auriez tort de prendre par-dessus la jambe !

A lire aussi
Jambes lourdes, pieds gonflés : comment les soulager ?
News essentielles
Jambes lourdes, pieds gonflés : comment les soulager ?

D’où vient cette sensation ?

Vous avez les jambes lourdes et gonflées comme si elles avaient été lestées ; et la sensation va de mal en pis au fil de la journée. Comme près de 70 % des femmes vous souffrez sans doute d’insuffisance veineuse.  Le problème : vos veines peinent à faire remonter le sang, chargé de « déchets », de vos jambes vers le cœur, où il pourra alors s’enrichir en oxygène. La circulation sanguine de vos jambes ne se fait donc pas correctement ; le sang stagne au niveau de vos membres inférieurs d’où la sensation de lourdeurs, parfois de fourmillements, la formation d’œdèmes, c’est-à-dire des gonflements, et voire même de varices. Un mauvais capital veineux, une mauvaise circulation et une hérédité familiale… et c’est l’assurance de voir ses jambes gonfler et devenir douloureuses dès les premières chaleurs. Heureusement, il existe des astuces à adopter au quotidien pour prévenir et apaiser ce trouble circulatoire qui commence à la puberté, se poursuit avec les grossesses… et donne son coup de grâce à la ménopause.

On fuit la chaleur

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et favorise ainsi l’engorgement veineux à l’origine des lourdeurs. Il faut donc impérativement éviter les expositions au soleil prolongées. Lézarder, oui, mais aux heures les moins chaudes et les jambes à l’ombre sous le parasol ! Inutile de préciser que le hammam et autre sauna sont à proscrire. De la même manière, on oublie les bains brûlants et l’épilation à la cire chaude.

A la place, on adopte la « Fresh attitude » : le froid, tonifiant, sera votre meilleur allié pour vous aider à vous sentir plus légère. Le soir, on passe un jet d’eau froide sur les jambes  et les pieds à la fin de la douche, et si l’on est douillette, on opte pour une solution moins efficace mais beaucoup moins traumatisante : enrouler une serviette humidifiée d’eau froide autour de chacune de ses gambettes.

On s’active

Encore une fois, c’est dans le sport que vous trouverez un moyen efficace pour prévenir et soulager vos douleurs. Rien de mieux qu’une petite marche à la fraîche, le matin ou le soir, et si vous êtes en vacances, au bord de la mer, les pieds dans l’eau à profiter des bienfaits du sable et de l’hydromassage naturel des vagues. En effet, la voûte plantaire agit comme une pompe. Activée, celle-ci va donner un coup de fouet à votre circulation sanguine et propulser le sang vers les jambes. La natation, le vélo, le yoga ou encore les étirements sont tout aussi profitables. Dites adieu à l’ascenseur et aux escalators, désormais on monte tous les escaliers et sur la pointe des pieds.

Une chance pour vous Mesdames, qui ne portez pas vraiment le sport dans votre cœur, seuls les activités physiques dites « douces » sont conseillées. En effet, le jogging, le tennis ou encore le squash, écrasent la semelle plantaire si bien que l’on force sur les valvules, ces petits clapets qui empêchent le reflux du sang dans les veines.
Et comme après l’effort, on adore le réconfort, on ne se prive pas d’un agréable massage. Des mouvements modérés allant du bas vers le haut de la jambe favorisent la circulation du sang.

On utilise les plantes

Si Dame nature ne nous a pas donné les jambes à tomber dont nous avons toujours rêvé, elle a néanmoins mis à notre portée un certain nombre de plantes dites « véinotoniques » à utiliser sans modération pour les soulager. La vigne rouge, l’hamamélis, le cyprès, le petit houx ou encore le Ginkgo Biloba, sont des plantes de choix pour activer la circulation de retour et tonifier les parois de nos vaisseaux. Que ce soit en gélules, tisane ou entrant dans la composition de crèmes pour le massage, ces plantes sont des remèdes naturels efficaces permettant de drainer les toxines. Et bien sûr, on n’oublie pas de boire de l’eau tout au long de la journée et de manger de manière équilibrée. Enfin si certaines plantes sont les amies de nos jambes, le tabac, lui, ne l’est pas !

On prend de la hauteur

Et si en rentrant du travail, on défiait les lois de la gravité en faisant les pieds au mur. Allongée sur le sol, vos jambes sont à la verticale le long du mur. Quelques minutes suffisent pour vous délasser radicalement et favoriser la circulation du sang dans le « bon » sens.

Le soir, assise dans un fauteuil devant la télévision, on n’hésite pas à poser ses jambes sur une chaise afin de les surélever. De la même manière, la nuit, on pense à  les rehausser de quelques centimètres à l’aide d’un coussin.

On oublie…

Halte aux vêtements serrés qui compriment les vaisseaux et altèrent la circulation ; et on desserre sa ceinture d’un cran. On mise sur des tenues confortables dans lesquelles on se sent non seulement à l’aise mais qui nous permettent également de respirer. Désolée Mesdames, mais les talons hauts sont à bannir. Au revoir, bottes, talons aiguilles et autres  charmants escarpins sur lesquels nous adorons être perchées. On opte de préférence pour une hauteur de 2 centimètres, ni plus ni moins. Enfin, devant son ordinateur, on évite de croiser les jambes et on n’hésite pas à faire une pause tisane pour se dégourdir. Votre chef ne pourra rien vous dire, c’est pour la bonne cause !

Fanny Griessmer

POUR ALLER PLUS LOIN :

La marche nordique

Le secret d'un teint éclatant