Les espaces verts seraient très efficaces pour lutter contre la dépression

Les espaces verts seraient très efficaces pour lutter contre la dépression
Les espaces verts seraient très efficaces pour lutter contre la dépression
Construire plus d’espaces verts pourrait aider à lutter efficacement contre la dépression, selon une étude menée par des scientifiques de l’université d’Exeter (Royaume-Uni). Leurs conclusions posent la question du financement de nouveaux parcs publics… par le ministère de la Santé.
A lire aussi
À New Delhi, une brigade de motardes lutte contre les agressions sexuelles
News essentielles
À New Delhi, une brigade de motardes lutte contre les...

Une équipe de chercheurs s’est demandée si vivre dans des zones plus verdoyantes avait un effet sur le niveau de bien-être. Leur étude se base sur des données issues de plus de 40.000 foyers par année de 1991 à nos jours, soit plus de 800.000 foyers au total. « C’est un échantillon aussi gigantesque que représentatif de la population du Royaume-Uni », explique le Dr Mathiew White, co-auteur de l’étude, au journal en ligne BBC News. Et de poursuivre: « Ce fichier, issu d’une enquête pluriannuelle, la “Understanding society survey”, pose des questions très précises, et beaucoup - des revenus au statut marital, en passant par un questionnaire permettant de diagnostiquer la dépression et l’anxiété ».

>> Lire aussi: Être assis toute la journée mène à la dépression <<

L’argent ne rend heureux que sur le court terme

« Les gens font habituellement tout un tas de choses pour essayer se sentir plus heureux », explique-t-il. « Parmi les plus courantes, beaucoup de gens se battent pour avoir une promotion, pour obtenir une augmentation de salaire, ou encore se marient ». Or, le problème, c’est que selon ses découvertes « au bout d’une durée allant de six mois à un an, on en revient au niveau de bien-être antérieur ». Car ces choses, selon lui, « ne peuvent pas nous rendre heureux à long terme ». Et Mathiew White de prendre l’exemple de gros gagnants à la loterie: « après un an, tous étaient revenus à leur niveau de bien-être antérieur ».

>> Lire aussi: Un verre de vin par jour réduirait les risques de dépression <<

Le ministère de la Santé devrait-il financer des espaces verts?

L’une des découvertes les plus surprenantes c’est que le niveau de bien-être des personnes vivant à proximité d’espaces verts dans les grandes villes est systématiquement plus élevé qu’ailleurs, et qu’il s’y trouve moins de gens développant des symptômes d’anxiété ou dépressifs. Cette étude montre une fois de plus que les espaces verts ont un avenir florissant. Au point d’intéresser certains membres de cabinets du 10 Downing Street ou encore du Parlement. Reste l’éternel problème: qui doit financer ces nouveaux coins de verdure? À en croire Mathiew White, au plus haut niveau, les ministres de l’Environnement et de la Santé se renverraient la balle, tout en disant vouloir faire plus pour les parcs publics.

Dans l'actu