Le poisson protège le cœur des femmes

Le poisson protège le cœur des femmes
Le poisson protège le cœur des femmes
Une étude danoise vient de révéler que pour les femmes en âge d'avoir des enfants, consommer régulièrement du poisson réduit considérablement les risques de développer des problèmes cardiaques.
A lire aussi
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour les femmes
News essentielles
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour...


Manger du poisson est bon pour la mémoire, mais cela présente aussi d’autres avantages insoupçonnés ! En effet, pour les femmes qui mangent régulièrement des poissons riches en Oméga 3, les risques de problèmes cardiaques seraient beaucoup plus faibles. C’est la conclusion d’une étude danoise réalisée sur huit ans auprès d’environ 50 000 femmes âgées de 15 à 49 ans. Cette étude, publiée aujourd’hui dans la revue American Health Association, avait pour objectif de juger des bienfaits de la consommation de poisson sur leur santé cardiaque immédiate. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Car les auteurs de cette enquête affirment que « les femmes qui consomment rarement ou pas du tout de poisson ont un taux de problèmes cardiovasculaires supérieur de 50% sur huit ans par rapport à celles qui en consomment régulièrement ». Plus globalement, celles qui en consomment pas ou peu voient donc leurs risques de développer des problèmes cardiaques augmenter de 90% par rapport à celles qui en mangent chaque semaine.

Mais consommer du poisson n’importe comment et n’importe quand n’est pas non plus recommandé. Selon Marin Strom, l’un des chercheurs de cette étude, « pour jouir des bienfaits de la consommation de poisson ou d’huile de poisson, il faut suivre les recommandations diététiques qui conseillent de manger du poisson comme plat principal au moins deux fois par semaine ».

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Comment choisir son poisson selon les saisons ?
Consommation de poisson : quels enjeux environnementaux et sanitaires ?
Poisson et mercure : pas de risque pour la santé cardiaque
Mon poisson, je le veux durable !
Les maladies cardiovasculaires tuent aussi les femmes

L'INFO DES MEMBRES

KFC : Un burger au poisson avec le « Double Fish »