Arnaud Tsamere : Kev Adams est plus exposé

Arnaud Tsamere : Kev Adams est plus exposé
Arnaud Tsamere : Kev Adams est plus exposé
Il y a quelques semaines, Kev Adams dénonçait le « climat de tensions et de concurrence assez malsain » qui gangrène le petit monde de l’humour en France. Dans une interview à un hebdomadaire people, l’un de ses confrères, Arnaud Tsamere, a expliqué ce sentiment par l’exposition médiatique dont bénéficie le jeune homme de 23 ans.
A lire aussi
Marjane Satrapi expose ses portraits de femmes à Paris
Mag
Marjane Satrapi expose ses portraits de femmes à Paris



On peut être l’un des  humoristes préférés des plus jeunes, faire salle comble à chaque représentation de son one man show Voilà, Voilà, réunir des millions de téléspectateurs à chaque diffusion de Soda - la série courte dans laquelle on tient le rôle principal - et ne pas toujours voir la  vie en rose pour autant.  C’est le cas de Kev Adams. En décembre dernier, le comédien qui sera prochainement à l’affiche de The Profs 2, dénonçait « le climat de tensions et de concurrence assez malsain » du petit monde de l’humour. « Même les anciens comme Franck Dubosc ou Gad Elmaleh le disent », avait-il ajouté.

« La concurrence peut être saine »

Des propos sur lesquels son confrère Arnaud Tsamere est revenu dans les colonnes de Closer, assurant ne pas ressentir cette tension. « Kev navigue dans des sphères de l’humour que, pour l’instant, je ne connais pas. Il fait partie des rares artistes qui sont capables de remplir des Zénith. Il est forcément plus exposé », a-t-il analysé. Et de poursuivre : « Moi, je ne me sens pas engagé  dans une guerre des comiques trop forte. Mais c’est vrai que le créneau est hyperbouché ».

Pour le quadragénaire qui présente actuellement son deuxième spectacle Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels, estime que la scène humoristique française peut accueillir tous les talents. « Il y a de la place pour tous ceux qui le méritent. Et puis la concurrence peut être saine. Je suis en compétition permanente avec Ben, mon meilleur ami, qui fait aussi de l’humour absurde. Quand il fait un bon sketch  ou une bonne critique, je l’appelle pour lui dire tout le mal que je pense de lui, et vice versa. Mais c’est sain », plaisante-t-il.

Dans l'actu