Twitter : un Saoudien appelle ses followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent

Twitter : un Saoudien appelle ses followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent
Twitter : un Saoudien appelle ses followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent
Le Saoudien Abdullah Mohammed Daoud s'était déjà fait remarquer par sa proposition d'imposer le port de la burqa aux petites filles. Cette semaine, il a incité sur Twitter ses 97 000 followers à agresser sexuellement les femmes de son pays qui travaillent comme caissières de supermarché.
A lire aussi

On le sait, l'Arabie saoudite est l'un des pays où les droits des femmes sont bafoués quotidiennement. Dimanche 26 mai pourtant, Abdullah Mohammed Daoud, Saoudien connu dans son pays pour écrire des livres de développement personnel et religieux, a largement dépassé la limite de la misogynie et du sexisme pour franchir le seuil de la haine. Sur Twitter, ce fanatique religieux a en effet incité ses 97 000 followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent aux caisses des supermarchés.
Avec le hashtag traduit par les médias anglo-saxons en #harass_female_cashiers (#harcèlement_femmes_caissières), Abdullah Mohammed Daoud a tenté de convaincre ses abonnés Twitter de brutaliser les femmes qui osent défier la loi islamique en exerçant une profession. Il s'agit, pour Abdullah Mohammed Daoud, d'« éduquer » les femmes saoudiennes qui travaillent en les incitant à rester à leur domicile et ainsi à protéger leur chasteté.
Se cachant derrière le fallacieux prétexte de vouloir « protéger » les femmes du trafic humain et de l'exploitation de leur corps à des fins commerciales par les magasins, Abdullah Mohammed Daoud a clairement incité avec ce tweet à la haine envers les femmes saoudiennes.


Ce n'est pourtant pas la première fois que le religieux se fait remarquer sur la Toile. En 2012, il avait ainsi préconisé le port de la burqa pour les petites filles afin d'éviter qu'elles ne soient agressées sexuellement.

Des droits des femmes inexistants ou presque

L'Arabie saoudite, où est appliquée la Charia, est l'un des pays où les droits des femmes sont les plus ténus. Si elles ont enfin pu obtenir le droit de vote en 2011, les femmes n'ont toujours pas le droit de conduire, où de se rendre seule et sans l'autorisation de leur mari à l'étranger.
L'appel d'Abdullah Mohammed Daoud a d'ailleurs été relayé par de nombreux twittos saoudiens, qui lui ont exprimé leur soutien. Et si le message de haine du religieux a provoqué un tollé auprès des internautes étrangers, Abdullah Mohammed Daoud a, depuis la semaine dernière, gagné 2 000 followers.

VOIR AUSSI
Arabie saoudite : une ville industrielle réservée aux femmes

Inauguration d'une université 100% féminine en Arabie saoudite

Arabie saoudite : pour la 1re fois, 20% de femmes au Conseil consultatif du roi

Dans l'actu