Oprah Winfrey victime de racisme ? La vendeuse suisse se défend

Oprah Winfrey victime de racisme ? La vendeuse suisse se défend
Oprah Winfrey victime de racisme ? La vendeuse suisse se défend
Dans cette photo : Oprah Winfrey
Alors qu'Oprah Winfrey a récemment déclaré avoir été victime de racisme en Suisse, lorsqu'elle était dans une boutique de luxe, les doutes s'installent sur la véracité de ses accusations. En effet, la vendeuse qui aurait refusé de lui montrer un sac « trop cher » se défend de tout comportement désobligeant à l'égard de la présentatrice américaine.
A lire aussi
Ligue du LOL : comment la Force juridique de la Fondation des Femmes aide les victimes
News essentielles
Ligue du LOL : comment la Force juridique de la Fondation...


Oprah Winfrey a-t-elle vraiment été victime de racisme ? Non, selon la vendeuse mise en cause. Dans une interview au SonntagsBlick, celle-ci se défend des accusations proférées à son encontre par la présentatrice américaine, qui affirme que ladite vendeuse aurait refusé de lui montrer un sac à main « trop cher » pour elle.

« C'est absurde. Je ne dirais jamais cela à un client », se défend Adrianna N. « Je n'étais pas certaine de ce qu'il fallait lui présenter », confie cette dernière. Elle explique avoir alors décidé de mettre en avant le sac à main créé pour Jennifer Aniston, en mentionnant à Oprah que le modèle existait en différents coloris et matériaux.

« Mme Winfrey a alors jeté un regard sur l'étagère derrière moi, là où se trouvait le sac en crocodile à 35 000 francs suisses, poursuit Adrianna N. Je lui ai expliqué qu'il s'agissait du même sac que celui que je tenais entre mes mains, mais que ce modèle était beaucoup plus cher et que je pouvais volontiers lui montrer d'autres sacs à main. » Par ailleurs, elle affirme lui avoir demandé si elle désirait voir de plus près le sac exposé. « Mme Winfrey a alors jeté un coup d'œil autour d'elle, mais n'a plus rien ajouté. Elle n'a pas passé plus de cinq minutes dans la boutique. » Pour Adrianna N., il s’agit d’un « malentendu ». De son côté, la boutique de luxe n’a pas licenciée son employée, préférant croire en sa version des faits.

La version d'Oprah Winfrey

Pour mémoire, Oprah Winfrey avait affirmé sur Ora.tv, que la vendeuse avait refusé de lui montrer un sac à main, car celui-ci était « trop cher pour elle ».

« J'ai dit à cette femme : "Je voudrais voir ce sac à main sur l'étagère et elle m'a répondu : non celui-ci est trop cher" », a raconté l'animatrice. La vendeuse lui aurait alors présenté le sac à main en crocodile créé pour Jennifer Aniston.

Les faits se sont déroulés lors de son récent voyage en Suisse pour le mariage de son amie Tina Turner, dans la boutique de luxe Trois Pommes, à Zurich.

Une accusation similaire  en 2005

Ce n'est pas la première fois que la célèbre et richissime présentatrice se dit victime de racisme de la part d'une enseigne de luxe.

En 2005 déjà, elle accusait Hermès de lui avoir refusé l'accès à l'une de ses boutiques, 15 minutes avant la fermeture, au motif qu’elle était noire. La marque s'était également défendue, affirmant qu’il s’agissait, là encore, d’un malentendu.

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Oprah Winfrey et Lady Gaga sont les stars les plus puissantes du monde
Le coup de pub d'Oprah Winfrey pour Seb réjouit Arnaud Montebourg