Plus de sages-femmes pourrait éviter 3,6 millions de décès

Plus de sages-femmes pourrait éviter 3,6 millions de décès
Plus de sages-femmes pourrait éviter 3,6 millions de décès
Selon un rapport du Fonds des Nations Unies pour la population publié hier, 3,6 millions de décès pourraient être évités chaque année dans 58 pays en développement si 112.000 sages-femmes en plus étaient en activité.
A lire aussi

Hier, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a rendu public un rapport sur « l'état de la pratique de sage-femme dans le monde 2011 ». Si 112.000 sages-femmes en plus étaient en activité, 3,6 millions de décès pourraient être évités chaque année dans 58 pays en développement.
Dans l'avant-propos du rapport, Ban-Ki Moon, le secrétaire général des Nations Unies explique : « Pour faire en sorte que chaque femme et son nouveau-né aient accès à des services de sage-femme de haute qualité, il nous faut prendre des mesures courageuses afin de partir de ce que nous avons déjà accompli à travers les communautés, pays et régions du monde entier ».
Chaque année, 358.000 femmes meurent pendant leur grossesse, 2 millions de nouveau-nés meurent dans les 24 heures suivant leur naissance et 2,6 millions de bébés sont mort-nés après 6 mois de grossesse. L'objectif de l'ONU est de comptabiliser 95% de naissances assistées par des sages-femmes d'ici 2015. Au total dans le monde, 350.000 sages-femmes manquent pour répondre aux besoins des mères et de leur enfant.

(Source : nouvelobs.com)

Géraldine Bachmann


VOIR AUSSI

Le métier de sage-femme
50% des jeunes mères insatisfaites de leur accouchement

Ces hommes qui exercent des métiers féminins

Le dossier accouchement de Terrafemina