Marc Dutroux : une vidéo pédophile retrouvée dans la cellule du tueur en série

Marc Dutroux : une vidéo pédophile retrouvée dans la cellule du tueur en série
Marc Dutroux : une vidéo pédophile retrouvée dans la cellule du tueur en série
Dans cette photo : Robin Thicke
Alors qu'il purge une peine de prison en Belgique depuis 2004 pour enlèvement, viol et séquestration sur mineurs, Marc Dutroux aurait eu accès à des images pédopornographiques selon Sudpress. Une cassette VHS qui contenait des images d'enfants à caractère explicite aurait été saisie il y a une semaine dans la cellule du criminel.
A lire aussi

Bien que condamné à une peine de prison à perpétuité depuis 2004, le pédophile Marc Dutroux aurait eu accès à des images à caractère pédophile, selon le site d'informations régionales Sudpress, qui révèle l'affaire ce vendredi 28 juin.

Des séquences avec « des images d'enfants à caractère explicite » ont été retrouvées sur une cassette VHS saisie vendredi 20 juin dans la cellule de Marc Dutroux, incarcéré à la prison de Nivelles. Selon Sudpress, ces images auraient été intercalées sur une cassette sur laquelle était initialement enregistré un documentaire, ce qui a rendu leur détection plus difficile.

Si l'on ignore encore comment la police de Nivelles a découvert l'existence d'une telle cassette vidéo, il est évident, selon Sudpress, que le tueur en série a bénéficié de l'aide d'un complice extérieur.

Déjà en 2005, d'autres images explicites mettant en scène des enfants avaient été découvertes sur l'ordinateur dont Marc Dutroux disposait alors dans sa cellule. Selon la RTBF, celle-ci serait encore aujourd'hui équipée d'un lecteur VHS, d'un lecteur DVD et d'une PlayStation 2.

Le parquet de Nivelles dément l'information, Sudpress la confirme

Si Sudpress se montre catégorique et affirme qu'il s'agit d'une « information exclusive », le parquet de Nivelles a pour le moment démenti l'existence d'une telle cassette VHS dans la cellule de Marc Dutroux. La RTBF, pour sa part, incite à la prudence, la vidéo en question ne contenant « que » des « images d'enfants légèrement vêtus. » Par ailleurs, indique Sudpress, « les images doivent encore faire l'objet d'analyses par les experts du parquet de Nivelles. »

Cette nouvelle information est révélée alors que Marc Dutroux a émis le souhait, en février 2013, de purger le reste de sa peine à domicile, muni d'un bracelet électronique. Condamné en 2004 pour les viols, la séquestration, des actes de torture sur six filles dans les années 1990, ainsi que pour le meurtre de quatre d'entre elles, le tueur en série avait vu sa demande déboutée par la justice belge, qui avait alors invoqué « l'absence de perspectives de réinsertion. »

VOIR AUSSI

Affaire Marc Dutroux : Michelle Martin est libérée sous conditions
Rokhaya Diallo porte plainte après un appel au viol sur Twitter

Le clip "Blurred Lines" de Robin Thicke, apologie du viol ? - vidéo