Hollande a-t-il failli quitter Trierweiler pour Royal en 2007 ?

Hollande a-t-il failli quitter Trierweiler pour Royal en 2007 ?
Hollande a-t-il failli quitter Trierweiler pour Royal en 2007 ?
Dans cette photo : Ségolène Royal
L'information, révélée dans le livre « Entre deux feux » (Éd. Grasset), est relayée aujourd'hui par Gala. Après la campagne de 2007, François Hollande aurait essayé de recoller les morceaux avec son ex-compagne Ségolène Royal. Trierweiler aurait-elle eu raison de toujours voir Royal comme une rivale ?
A lire aussi


François Hollande rencontre Ségolène Royal à l’ENA, ils sont tous les deux de la promotion Voltaire. Selon un ancien camarade de l’actuel président de la République, c’est grâce à son humour qu’il aurait conquis Ségolène, « qui était la plus belle fille de la promotion Voltaire et était fiancée ». Jamais marié, le couple aura quatre enfants.

Pas de mariage mais un rabibochage post-campagne

En 2007, Ségolène Royal est en pleine campagne présidentielle. Elle parvient à convaincre son compagnon de participer à l’émission « Saga ». Face aux caméras, le couple est interrogé sur son non-mariage. « J’attends que François me demande en mariage », répond en plaisantant Ségolène Royal, à côté d’un François Hollande extrêmement gêné. « François, veux-tu m’épouser ? », poursuit Ségolène. Pas de réponse. Pour la candidate, c’est l’humiliation. Le 6 mai de la même année, Nicolas Sarkozy est élu président. Un mois plus tard, après deux ans de flou (François Hollande « fréquente » Valérie Trierweiler depuis 2005), Ségolène Royal met les choses au clair et annonce sa rupture par communiqué : « J'ai demandé à François Hollande de quitter le domicile, de vivre son histoire sentimentale de son côté, et je lui ai souhaité d'être heureux. »

Pourtant, selon le livre Entre deux feux, paru chez Grasset en 2012, la rupture n’est pas définitive et François Hollande aurait « voulu retourner auprès de Ségolène Royal », relaie aujourd’hui Gala. Un ami du président aurait confié aux deux auteurs de l’ouvrage que « François a voulu retourner avec Ségolène après la campagne de 2007. Il y a eu du flottement. Il a même été question qu’ils partent en vacances pour se retrouver. »

« J'aurais dû dire : "C'est la femme de ma vie d'aujourd'hui" »

Pourtant, en octobre 2010 la question semble tranchée. « C’est la femme de ma vie », déclare François Hollande à Gala à propos de Valérie Trierweiler. « Valérie en avait besoin », avouera-t-il un peu plus tard à des proches qui l'interrogent sur cette déclaration d’amour qui colle mal avec sa légendaire discrétion. Le « cri du cœur » prend vite des allures de déclaration imposée. Quelques mois plus tard, Hollande fait d’ailleurs machine arrière : « La phrase était maladroite. J'aurais dû dire : "C'est la femme de ma vie d'aujourd'hui" ». L’actuel président n’a pas encore rencontré Julie Gayet, cherchez « l’autre » femme de sa vie.

« Vous avez vu comme elle est belle Ségolène »

Saga suite et fin : le 16 octobre 2012, Hollande et Royal sont très sérieusement en froid depuis le tweetgate du mois de juin. Pourtant, lors d’un dîner des « anciens collaborateurs de l’Élysée » (sous Mitterrand) organisé autour du président en l’absence de Valérie Trierweiler, François Hollande entraîne Ségolène Royal à part pour un long tête-à-tête avant de laisser échapper à la fin de soirée en la voyant s’éloigner : «Vous avez vu comme elle est belle, Ségolène… » François Hollande et Ségolène Royal, une histoire sans fin ?