Enlèvement des deux soeurs dans la Sarthe : un couple recherché

Julie et Charline, âgées de 10 et 12 ans, portées disparues depuis samedi soir, ont été retrouvées dimanche soir après avoir été kidnappées par un couple du voisinage, toujours recherché.
A lire aussi


À La Flèche (Sarthe), les deux sœurs étaient parties se promener samedi soir vers 21h, en compagnie d’un couple du voisinage. Ne voyant pas ses filles rentrer à 1h du matin, la mère des fillettes avait alerté la gendarmerie. Les deux sœurs auraient été victimes d’un enlèvement selon une source proche de l’enquête, piste que le parquet du Mans ne souhaite cependant pas confirmer.
Le plan « alerte-enlèvement » déclenché le dimanche après-midi semble avoir effrayé les ravisseurs. Les fillettes ont ainsi été retrouvées dimanche soir sur un parking de la gare routière, « émues, en bonne santé et demandant à se restaurer », a indiqué le maire de La Flèche, Guy-Michel Chauveau.
Après avoir été entendues à la gendarmerie, les deux sœurs ont été conduites à l’hôpital du Mans pour des examens de santé et devaient y passer la nuit.

Un important dispositif de recherche

Julie et Charline portées disparues dans la nuit de samedi à dimanche, la gendarmerie a immédiatement lancé un important dispositif de recherches, avant de déclencher un plan « alerte-enlèvement ». Plus de 130 gendarmes ont participé aux investigations appuyés par un hélicoptère de la section aérienne de Tours. Des équipes cynophiles avec des Saint-Hubert étaient également acheminées sur zone.
Les gendarmes étaient à la recherche d'un couple d'environ 25 ans, Maxime et Vanessa, que les enfants du voisinage disent avoir vu depuis quelques jours dans une aire de jeux du quartier avec une petite fille blonde de 18 mois prénommée Maeylis. Les présumés ravisseurs sont toujours recherchés.

Marion Roucheux

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Le plan alerte enlèvement bientôt sur Facebook ?
Une américaine retrouve ses parents 23 ans après son enlèvement
Victime d’un pédophile, un enfant de 11 ans témoigne
La police utilise Facebook et Twitter pour des appels à témoin
Le calvaire de Natascha Kampusch bientôt adapté au cinéma

Dans l'actu