Homoparentalité : plus d'un Français sur deux favorable à l'adoption

Homoparentalité : plus d'un Français sur deux favorable à l'adoption
Homoparentalité : plus d'un Français sur deux favorable à l'adoption
51 % : c'est la proportion de Français qui seraient favorables à l'adoption pour les couples homosexuels, selon un sondage Ifop paru ce jour. Un chiffre en hausse. En 2005, ils n'étaient que 46 % des sondés à être de cet avis.
A lire aussi


C'est un sondage Ifop publié ce lundi dans les magazines Femme Actuelle et Enfant Magazine qui l'affirme : plus d'un Français sur deux (51 %) serait favorable à l’adoption pour les couples homosexuels. Une proportion en nette hausse par rapport à 2005 où seuls 46 % des sondés étaient de cet avis.
Dans le détail, le sondage révèle que l’adoption homoparentale est rejetée par la majorité (59 %) des personnes âgées de 50 ans et plus, par 78 % des catholiques pratiquants réguliers, 65 % des occasionnels et 52 % des non-pratiquants.
En outre, et à un mois et demi du premier tour de l’élection présidentielle, il semble que l’opposition à l’adoption pour les couples homosexuels est d’autant plus forte que les personnes interrogées se placent à droite de l’échiquier politique. Pour preuve, 70 % des sympathisants du Front National, 65 % des sympathisants de la droite parlementaire et 59 % de ceux du MoDem y sont opposés, tandis que seuls 36 % des électeurs de la gauche sont de cet avis. D’ailleurs, le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, se disait récemment favorable à la légalisation du mariage homosexuel, alors que le président-candidat Nicolas Sarkozy s’élevait contre cette idée.
Cependant, l’égalité des droits entre couples homosexuels et hétérosexuels fait l’objet d’une large adhésion, aussi bien en matière de fiscalité (78%) que s’agissant des droits de succession (79%).
Par ailleurs, plus de huit Français sur dix (83 %) sont aussi favorables à un véritable statut du beau-parent dans les familles recomposées (droit de visites, obligation de subvenir aux besoins des enfants, etc.). Il y a quatre ans, ils étaient 67 % dans ce cas.

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Bientôt une Maison de l'Adoption à Lyon
Adoption internationale : moins de 2000 enfants accueillis en 2011
Face à face : la parenté homosexuelle en débat
Homoparentalité : la Belgique accorde un congé paternité à la 2e mère