#SideProfileSelfies : cette femme va vous apprendre à aimer votre nez

#SideProfileSelfies : cette londonienne incite à abolir les complexes autour du nez
2 photos
Lancer le diaporama
#SideProfileSelfies : cette londonienne incite à abolir les complexes autour du nez
La journaliste anglaise Radhika Sanghani a lancé le hashtag #SideProfileSelfie, pour célébrer toutes les formes et toutes les tailles de nez. Une jolie initiative de body positive à laquelle de nombreux internautes se sont prêtés.
A lire aussi
5 polars écrits par des femmes à dévorer cet été
News essentielles
5 polars écrits par des femmes à dévorer cet été

L'avènement des réseaux sociaux rime-t-il avec la fin des diktats qui prônent un visage parfaitement symétrique et une silhouette filiforme ? De plus en plus décrié par les blogueuses influentes, le body shaming commence à lâcher du lest au profit du body positive. En témoigne le succès du très récent hashtag #SaggyBoobsMatter créé par la Britannique Chidera Eggerue pour célébrer les "seins qui tombent".

Dans la même veine, la journaliste londonienne Radhika Sanghani a lancé le hashtag #SideProfileSelfie, incitant les internautes à partager des selfies et à afficher fièrement leur nez, qu'il soit large, pointu, bossu ou crochu. "J'ai détesté mon nez durant la plus grande partie de ma vie", a expliqué Radhika Sanghani à The Independent. "J'ai toujours eu l'impression d'être moche à cause de cela parce qu'il y a très peu d'actrices et de mannequins qui ont de gros nez", a-t-elle ajouté. Mais depuis quelques années, Radhika a appris à accepter son nez, et même à l'aimer. Elle donc eu l'idée de créer un hasthag sur Twitter pour inciter les (nombreuses) personnes complexées par leur nez à en faire autant.

Sur la toile, #SideProfileSelfie fédère. Des centaines d'utilisateurs ont partagé des selfies de leur profil en mettant leur nez en évidence sur Instagram et Twitter. Le message de Radhika Sanghani, qui à l'origine semblait plutôt s'adresser aux femmes, touche également les hommes. "J'ai détesté mon nez quand j'étais plus jeune. Maintenant, j'aime le fait qu'il soit grand et pointu. J'aurais l'air ridicule si j'avais un petit nez retroussé", explique l'un d'entre eux. "J'évite depuis toujours de poster des photos de mon nez, car j'ai été harcelé à l'école à cause de lui. Mais aujourd'hui, je l'adore", tweete un autre.

Le groupe Ty, Kelly & Chuck a même rendu hommage au hashtag #SideProfileSelfie dans une chanson (voir ci-dessous).

Cette initiative n'est pas sans rappeler celle de l'Anglaise Toni, alias tOnitOne. En janvier dernier, la jeune femme a fait sensation sur Twitter en créant le hashtag #chubbycheekgang (#gangdesgrossesjoues), accompagné de ce texte : "Je connais des femmes de 20 ans qui n'aiment pas leurs grosses joues et qui préféreraient avoir un visage plus creusé. Si vous faites partie de ces personnes, sachez que c'est ce "gras" qui va vous faire paraître plus jeune que vos pairs dans quelques années."