1 femme sur 10 souffrirait pendant les rapports sexuels

Certaines femmes ont mal pendant l'amour
Certaines femmes ont mal pendant l'amour
Pour 10 % des femmes, sexe rime avec douleur. Une très sérieuse étude lève le voile sur un mal plus fréquent qu'on ne le pense et qui touche toutes les tranches d'âges.
A lire aussi

Une grande enquête, menée auprès de près de 7 000 femmes britanniques âgées de 16 à 74 ans et sexuellement actives, est récemment parue dans BJOG : International Journal of Obstetrics & Gynaecology et relayée par la BBC. Elle a permis de faire une douloureuse découverte : 1 femme sur 10 a mal pendant les rapports sexuels, souffrant de dyspareunie. Autre élément ressortant de cette étude : toutes les tranches d'âges sont touchées. Cependant, les quinquagénaires et les sexagénaires seraient les plus vulnérables, tout comme la tranche d'âge la plus jeune, à savoir, les 16 à 24 ans.

Selon les médecins, il existerait des traitements pour prévenir ces douleurs, mais encore faudrait-il que les patientes concernées leur en parlent. Or, la douleur pendant l'amour reste un sujet encore relativement tabou, embarrassant, comme en attestent les résultats de cette étude. Certaines femmes interrogées ont d'ailleurs reconnu préférer éviter les rapports sexuels par peur de souffrir.

De multiples causes de souffrance possibles

Parmi celles ayant déclaré avoir déjà eu des rapports sexuels douloureux, 1/4 les éprouvaient fréquemment, voire à chaque rapport sexuel au cours des six derniers mois ou plus. De même, environ 1/3 d'entre elles ne s'estimaient pas satisfaites de leur vie sexuelle. Mais d'où viennent ces désagréments au juste ?

Avoir mal quand on fait l'amour peut être dû à une large variété de facteurs à la fois physique, émotionnels, parfois les deux cumulés : sécheresse vaginale (notamment à l'approche de la ménopause), stress pendant l'acte, manque de plaisir, infections sexuellement transmissibles, endométriose ou encore fibromes. Il est donc important de cibler la raison de cette souffrance vaginale car certains nécessitent un traitement.

Selon le Dr Kirstin Mitchell, chercheuse principale de cette enquête : "Chez les femmes plus jeunes, c'est peut-être qu'elles commencent leur vie sexuelle et qu'elles font des choses que leur partenaire veut mais qui ne les excitent pas forcément." Elle explique également que certains rapports "pourraient être tendus parce que ces jeunes femmes découvrent tout juste le sexe et ne se sentent pas à 100% à l'aise avec leur partenaire".

Éduquer et consulter

Ainsi, d'après cette experte, il est important de mieux préparer les jeunes : "Généralement, l'éducation sexuelle concerne les MST et les risques de grossesse, mais elle devrait également servir à préparer les personnes à les faire réfléchir sur ce qui rend le sexe agréable et à communiquer ce qu'elles aiment et n'aiment pas, le tout au sein d'une relation basée sur la confiance et le respect".

Quoi qu'il en soit, si vos rapports intimes deviennent douloureux, il est vivement conseillé d'aller consulter votre médecin ou votre gynécologue afin de traiter le problème et de tâcher de renouer avec le plaisir.