10 looks de festival qui doivent disparaître à tout jamais

Chaque année, c'est la même chose : parce qu'ils viennent écouter des groupes indé en plein air, les festivaliers se sentent obligés de s'habiller comme s'ils revivaient Woodstock, la fraîcheur et la spontanéité en moins. L'édition 2015 de Coachella ne fera sans doute pas exception. En attendant de découvrir les pires fashion faux-pas de cette année, retour sur les 10 des looks pas jojos étrennés les années précédentes au festival californien par les stars.
A lire aussi

La robe en grosse dentelle

Si vous pensez vous la jouer bohème et romantique en portant une robe blanche en macramé, vous avez (hélas) tout faux. Comme Selena Gomez, vous aurez surtout l'air de vous être confectionnée une tenue avec les napperons de votre mamie.

Pour éviter le fashion faux-pas, optez plutôt pour une dentelle plus petite (et donc plus chic) déclinée en top.

Le gilet à franges

À mi-chemin entre la tenue de country western et l'hommage à Kevin Costner dans Danse avec les loups, le gilet en daim à franges est définitivement à remiser au fond de votre penderie cette année.

La couronne de fleurs

Popularisée par Lana Del Rey, la couronne de fleurs a depuis été massivement adoptée par les festivalières en panne d'idées pour accessoiriser leurs cheveux. Hormis si vous prévoyez d'en confectionner une avec des fleurs fraîches, laissez tomber la couronne, et misez sur le chouchou, qui bénéficie depuis l'an dernier d'un retour de hype amplement mérité.

Le micro crop top

Le crop top qui laisse voir nombril et abdos joliment dessinés : oui. Le micro crop top qui flirte dangereusement avec la décence et donne l'impression que vous avez cédé à la mode (ridicule) de l'underboob : non.

La robe ultra-transparente

A priori sophistiquée et sensuelle, la robe transparente peut pourtant s'avérer être un choix carrément casse-gueule si l'on ne sait pas bien la choisir ou l'adapter à sa morphologie. Pour éviter de ressembler à Courtney Love, boudinée dans sa robe en dentelle beige, on évite donc le total look transparent qui dévoile à la fois la poitrine, le ventre et les fesses.

L'imprimé hippie

Incontournable des festivals estivaux, l'imprimé hippie doit être utilisé avec parcimonie si l'on veut rester digne. On oublie donc, le pantalon patte d'eph' de Kendall Jenner au motif peu flatteur et on mise sur un imprimé ethnique en petites touches.

Le sac à main de dadame

Pas du tout adapté au rythme de festival (grande scène-pelouse-grande scène-stand de hot dogs), le sac à main peut s'avérer extrêmement handicapant/relou si vous voulez à la fois lever les mains en l'air pendant le concert de Tame Impala ET surveiller vos affaires. Sans parler du poids dudit sac apès 5 heures à arpenter la pelouse qui mène d'une scène à l'autre. Un conseil ? Optez pour le petit sac en bandoulière dans laquelle vous glisserez le strict nécessaire.

Le maxi chapeau

Certes très pratique pour éviter l'insolation, le maxi chapeau est la plaie des festivals d'été. Pourquoi ? Parce qu'en plus d'être too much, il empêche irrémédiablement les personnes placées derrière vous d'apercevoir la scène. Pensez à elles, et laissez votre capeline à la maison.

Les plateformes shoes

Soyons sérieuses : à quel moment s'est-on dit que ce serait agréable, voire confortable de porter des chaussures lourdes comme des enclumes pour sillonner sous un soleil de plomb les kilomètres qui nous séparent des différentes scènes ? Jamais ? C'est bien ce qu'on pensait.

Les lunettes de soleil (une fois la nuit tombée)

Il faut l'avouer : porter des lunettes de soleil quand il n'y a plus une once de lumière est complètement idiot. Mais si vous êtes adepte, autant y aller à fond et faire comme Paris Hilton (ou David Guetta) en optant pour un modèle aviateur aux verres nacrés. Là au moins, vous aurez "vraiment" la classe.