Alyssa Milano violée par un acteur : elle raconte son cauchemar

Alyssa Milano
Alyssa Milano
C'est elle qui avait lancé le mouvement #MeToo en octobre 2017, suite aux révélations concernant Harvey Weinstein. Deux ans plus tard, l'actrice Alyssa Milano a raconté ce lundi 14 octobre dans son podcast "Sorry not sorry" le viol dont elle a été victime il y a 25 ans, sur un plateau de tournage.
A lire aussi

"Il m'a violée sur le tournage alors que les caméras tournaient." C'est un récit glaçant qu'Alyssa Milano a dévoilé dans son podcast Sorry not sorry deux ans après avoir lancé le hashtag #MeToo. La star de Charmed s'est confiée sur une agression sexuelle ayant eu lieu lors du tournage d'une scène de sexe avec un acteur hollywoodien - dont elle n'a pas révélé l'identité - l'année qui a suivi la fin de la série Madame est servie, en 1993.

Dans son podcast, elle raconte : "L'un des films que je devais tourner avait une scène dans laquelle je devais faire l'amour avec un homme de dix-sept ans plus vieux que moi. Mais les professionnels savent gérer ce genre de situation de manière appropriée, sans dépasser les limites et avec un degré de confiance qui est essentiel. Les prédateurs ne peuvent pas. L'homme qui m'a agressée n'était pas un professionnel".

Elle ajoute, la voix tremblante : "Il a profité d'un instant de vulnérabilité de ma part pour mettre ses mains sous mes sous-vêtements et tenter de me pénétrer avec ses doigts. Il m'a violée sur le tournage alors que les caméras tournaient. Je pleurais, j'étais angoissée et j'étais furieuse."

"J'ai continué, pendant six heures, à tourner la scène avec l'homme qui venait de m'agresser"

L'actrice s'enfermera plusieurs heures dans sa loge suite à l'agression. "Le réalisateur du film, juste après mon agression, est venu me dire 'Je suis désolé de ce qui s'est passé, je ne sais pas ce que tu veux que je fasse de ça. Est-ce que je devrais appeler la police?'".

Alors âgée d'une vingtaine d'années, Alyssa Milano retournera sur le plateau de tournage le jour-même : "Les gens attendaient de moi que je sois forte, car je portais le futur du film sur mes épaules, mais j'étais en pleine détresse émotionnelle." Elle ajoute : "J'ai continué, pendant six heures, à tourner la scène avec l'homme qui venait de m'agresser."

Le victim blaming, la double peine des femmes violées


Pendant 25 ans, Alyssa Milano gardera le silence. Y compris au moment de #MeToo. "J'ai déjà partagé mes autres histoires #MeToo, mais je n'ai jamais raconté celle-là publiquement avant", confie-t-elle dans son podcast, avant d'ajouter "C'est toujours très difficile d'en parler."

L'actrice de 46 ans, découverte dans Madame est servie, n'a pas révélé le nom de son agresseur. Et ce, par inquiétude pour sa femme et ses enfants. Elle précise toutefois que celui qu'elle appelle "le prédateur" dans son podcast travaille toujours comme acteur dans de grandes productions hollywoodiennes.

Alyssa Milano craint aujourd'hui les répercutions qui risquent de découler de son courageux témoignage. Elle dénonce ainsi le "victim blaming", cette façon dont la société culpabilise les victimes d'avoir été agressées et d'avoir osé en parler.

Une double peine dont Alyssa Milano s'empare : "Je ne veux pas qu'on me persécute pour avoir dit la vérité. Ce n'est pas ainsi que ça devrait fonctionner. Je ne devrais pas être celle qui craint les conséquences". Elle conclut : "Aucune femme qui a dû supporter la douleur de l'agression sexuelle ne devrait avoir à supporter plus parce qu'elle dit la vérité à ce sujet. Et pourtant, on le fait". Il serait en effet temps de bousculer les choses.

Les dossiers