La poétesse Amanda Gorman, présidente des Etats-Unis en 2036 ?

La poétesse Amanda Gorman à l'investiture de Joe Biden le 20 janvier 2021
2 photos
Lancer le diaporama
Plus jeune poétesse appelée à une cérémonie d'investiture états-unienne, l'artiste afro-américaine de 23 ans Amanda Gorman n'a pas fini de surprendre.
A lire aussi

Beaucoup ont découvert son nom lors de l'investiture du président des Etats-Unis Joe Biden. La jeune poétesse afro-américaine Amanda Gorman a ému le peuple américain en déclamant un poème sur l'histoire de la nation, The Hill We Climb. Une ode à "notre pays', notre peuple, diversifié et beau", comme le narre l'artiste.

La première poétesse nationale de la jeunesse (ou National Youth Poet Laureate), titre honorifique désignant son importance au sein du pays, est également la plus jeune autrice à avoir été appelée à une cérémonie d'investiture américaine. Mais question parcours inspirant, Amanda Gorman ne compte pas s'arrêter là. L'ex-étudiante du Harvard College a effectivement pour projet... de se présenter un jour à la présidence.

Une future présidente ?

"Je me souviens qu'à l'âge de 11 ans environ, j'étais en classe en train de parler avec passion des choses que je voulais changer dans le monde. Mon professeur m'a alors dit en plaisantant : 'Ha ha, tu devrais te présenter à la présidence' et j'ai simplement répondu : 'Oui, je devrais.' J'aimerais faire du monde un endroit meilleur, penser plus largement au-delà de la poésie. Il ne s'agit pas seulement d'écrire", a ainsi déclaré la jeune femme de 23 ans aux journalistes Savannah Guthrie et Hoda Kotb, comme le relève le site d'informations Today.

Amanda Gorman aimerait donc se présenter lorsqu'elle deviendra éligible, c'est-à-dire en 2036. Elle aura alors 35 ans, l'âge requis défini dans la Constitution américaine pour se présenter à l'élection présidentielle. Et la principale concernée de poursuivre : "Si je peux écrire tout en bousculant les institutions politiques, en modifiant la qualité de vie dans mon propre pays d'origine, je pense que ce serait un grand prolongement de la poésie". L'affirmation auprès du peuple américain d'une voix engagée, d'un regard féminin qui n'envisage pas la poésie sans la politique.

Pour Amanda Gorman, rapporte encore Today, les jeunes lecteurs d'aujourd'hui peuvent s'envisager "comme de véritables agents de changement dans le monde". C'est aussi pour cela que la poétesse s'adresse aux enfants au gré de certains de ses poèmes. En deviendra-t-elle la leadeuse ?