Ce bar anglais interdit les chanteuses

Groupe de rock féminin
Groupe de rock féminin
Un bar situé à Middlesbrough, dans le nord-est de l'Angleterre, a décidé d'interdire les représentations d'artistes féminines pour satisfaire sa clientèle. Nombre d'internautes ont dénoncé la misogynie et le sexisme de cette nouvelle règlementation discriminante.
A lire aussi
Hollie McNish, la slammeuse anglaise qui parle de maternité sans filtre
News essentielles
Hollie McNish, la slammeuse anglaise qui parle de...

Un pub britannique a décidé d'interdire les concerts d'artistes féminines. Situé à Middlesbrough, le bar baptisé "Dr Browns" n'accepte désormais que les chanteurs de rock masculins. Une décision sexiste et misogyne dont la propriétaire des lieux rejette toute responsabilité. "Nous avions des chanteuses dans le passé mais les clients ne les aimaient pas. Nous sommes un bar rock et ils ne pensent pas que les femmes devraient chanter des chansons rock masculines, a déclaré Paula Rees au Northern Echo. Ça n'a rien à voir avec moi, mais avec les habitués du pub qui viennent chaque semaine, ils ne viendront pas s'il y a une chanteuse".

La musicienne Hannah Sowerby a affirmé que ses représentations avaient été annulées dès lors que la direction avait appris qu'elle était la chanteuse principale du groupe. "Je n'ai pas été autorisée à jouer parce que je suis une femme et malgré le fait que mon groupe puisse attirer de la foule". Selon elle, rejeter un groupe de rock parce que l'artiste principale est une femme n'est pas acceptable. "Les chanteurs ne sont pas tous les mêmes, tout comme les chanteuses. Il s'agit d'une attitude sexiste de la part des habitués". Une décision surréaliste en 2017 pour un pays aussi avancé que l'Angleterre, alors que l'affaire Weinstein a contribué à libérer la parole des femmes.

Un tollé sur Twitter

Sur Twitter, les réactions ne se sont pas fait attendre. Nombre d'internautes s'étonnent qu'un établissement puisse adopter une telle réglementation. "C'est l'une des choses les plus ridicules que nous ayons jamais lues. Pour quiconque doute de la misogynie dans la musique en live, voici la preuve", a réagi Safe Gigs for Women, un groupe oeuvrant avec des établissements et des promoteurs pour lutter contre les violences sexuelles lors d'événements musicaux. "Il y a tant de musiciennes étonnantes et talentueuses partout", déplore une internaute taxant cette décision de "misogyne". "Cela ne devrait pas être une affaire de sexe, affirme une autre. Il y a des chanteuses et des chanteurs de merde, comme il y a d'incroyables chanteuses et chanteurs".

La propriétaire du bar Paula Rees a expliqué que cette politique restrictive serait sans doute assouplie en 2018 si un groupe féminin était susceptible d'amener du monde. En attendant, "nous devons garder nos habitués heureux (...) Si nous accrochons une affiche et que nos habitués savent qu'il y a une femme dans le groupe, ils ne lui donneront pas sa chance - ils sont mon pain et mon beurre et nous ne pouvons pas risquer que personne ne vienne".