Javicia Leslie devient la première Batwoman noire

Javicia Leslie devient la première Batwoman noire
Javicia Leslie devient la première Batwoman noire
C'est inédit. Pour la première fois, la super-héroïne de Gotham sera incarnée par une femme noire. Une série CW déjà saluée pour avoir dépeint sa protagoniste comme ouvertement lesbienne.
A lire aussi

Peu après l'annonce du départ de l'actrice Ruby Rose de la série Batwoman (depuis le 6 octobre 2019 sur la chaîne américaine The CW), qui incarnait le rôle principal de Katy Kane dans la première saison, la production a révélé le nom de sa successeuse. Et ce n'est autre que Javicia Leslie, actrice noire et bisexuelle.

Sur son compte Instagram, la jeune femme de 33 ans a exprimé sa joie, et insisté sur l'importance de cette représentation inédite : "Pour toutes les petites filles noires qui rêvent un jour d'être une super-héroïne, c'est possible !", a-t-elle lancé.

Elle a également confié sa joie à l'idée de prendre part à ce projet qui constitue une première dans l'industrie : "Je suis extrêmement fière de devenir la première actrice noire à jouer ce rôle iconique de Batwoman à la télévision", s'enthousiasme-t-elle auprès de Variety. "Et en tant que femme bisexuelle, je suis très honorée de faire partie de cette série pionnière pour la communauté LGBTQ+."

De son côté, Ruby Rose a tenu à féliciter celle qui prendra la relève. "Je suis très heureuse que Batwoman soit interprétée par une femme noire extraordinaire. Je tiens à féliciter Javicia Leslie pour avoir repris la cape de chauve-souris. Tu rejoins un casting et une équipe incroyables. J'ai hâte de voir la saison 2, tu vas être géniale !"

Un personnage qui dépoussière les stéréotypes

Après Katy Kane, la nouvelle Batwoman prendra le nom de Ryan Wilder. Une femme "ouvertement lesbienne, passionnée, capable d'erreurs", rapporte le média culturel américain. The Hollywood Reporter partage davantage d'informations sur le personnage de Batwoman, qualifiée par les scénaristes de "sympathique, désordonnée, un peu maladroite et indomptée."

Ryan Wilder aura d'abord travaillé comme trafiquante de drogue avant de vivre seule "dans une camionnette avec sa plante". "Une fille qui volerait du lait pour un chat de gouttière et qui pourrait aussi vous tuer à mains nues, Ryan est le type de combattante le plus dangereux : hautement qualifiée et sauvagement indisciplinée", rapporte le journal.

De quoi dépoussiérer les stéréotypes hétéronormés des super-héros américains (principalement) blancs. Et inscrire le genre dans une nouvelle ère. Il était temps.