Bertrand Chameroy : le beau gosse de D8 n'a pas été pistonné

Bertrand Chameroy - Soirée Villa Schweppes chez Maxim's à Paris, le 16 avril 2015.
Bertrand Chameroy - Soirée Villa Schweppes chez Maxim's à Paris, le 16 avril 2015.
Dans cette photo : Bertrand Chameroy
Le joli chroniqueur de Cyril Hanouna fait son trou à la télévision et animera très bientôt sa propre émission. Pourtant, Bertrand Chameroy a monté les marches une à une et ne doit pas son succès au piston.
A lire aussi
Le 28 mai prochain, Bertrand Chameroy, le chroniqueur multi-clasheur de " Touche pas à mon poste " (qui s'est colleté avec Nicolas Bedos mais aussi avec sa collègue Enora) animera tout seul son tout premier prime time. " Ce sera une déclinaison de ma chronique en prime. Ça s'appellera le 'Journal de Bertrand Chameroy'. Ce sera une émission avec des invités. On sera sur l'actu, la politique. Il y aura des magnétos, avec des guests ", confiait-il récemment dans le "Tube" de Daphné Bürki. Une consécration pour le jeune homme de 26 ans. Pourtant, son succès, Bertrand Chameroy ne le doit pas au piston. Né en 1989 à Nice il ne fait pas du tout partie du sérail télé. " Mon père, aujourd'hui disparu, était dans la finance et ma mère travaille dans les pompes funèbres ", a confié le chroniqueur, dans Télé loisirs.


Seulement, le beau gosse récemment élu numéro 1 du Top 100 des mecs à adopter a toujours voulu faire de la télé et se fait embaucher comme fichiste au " Grand Journal " de Canal+ après des études de journalisme. " Ça m'a appris à bosser dans l'urgence et à aller à l'essentiel. Je résumais des livres ou des films pour l'équipe de Michel Denisot, qui venait parfois dans l'open space faire ses fameuses blagues ", a-t-il raconté.


Le journaliste en herbe passe ensuite sur D8 chez Morandini. Repéré par Hanouna, il finira par avoir sa fameuse chronique dans " Touche pas à mon poste ". Et il n'est apparemment pas près de s'arrêter.