Les sorcières de TikTok se mobilisent pour Black Lives Matter

Les sorcières s'unissent pour soutenir les luttes sociales.
Les sorcières s'unissent pour soutenir les luttes sociales.
"La magie peut être un moyen de création de changement pour celles et ceux qui n'ont pas accès à d'autres formes de pouvoir". Du côté de la plateforme TikTok et à l'occasion de la pleine lune, les jeunes sorcières féministes s'engagent en faveur des mouvements de protestation anti-racisme, les mots-clés "Black Lives Matter" et "ACAB" en évidence.
A lire aussi

"Les sorcières pour Black Lives Matter", "Les sorcières de TikTok aussi", "Sorcière noire"... Sur la plateforme TikTok, les paroles des jeunes femmes - et surtout leurs vidéos, tour à tour politiques, concises, drôles et percutantes - se libèrent à l'heure où le slogan "Black Lives Matter" emplit les rues américaines. Depuis quelques jours, des milliers de créatrices relaient ces mots-clés en mélangeant mouvements sociaux... et sorcellerie.

L'idée derrière ces élans de mobilisation ? Un désir d'union solidaire et sororale né un soir de pleine lune (le 6 juin dernier plus précisément). Pour qui s'intéresse à la culture sorcière, la pleine lune revêt effectivement une importance toute particulière : elle est synonyme d'énergie et de puissance. A travers "Witches for BLM", son symbolisme est mis en avant par les jeunes internautes afin d'apporter force et protection aux contestations afroaméricaines qui secouent aujourd'hui les Etats-Unis, comme nous l'explique le média Refinery 29.

Cela fait des années que la sorcière, l'histoire et l'imaginaire qui vont avec, est réinvestie par les nouvelles générations, qui perçoivent en cette figure un symbole éminemment féministe. Logique donc de voir ce folklore employé au service d'une autre militance : la cause des personnes noires. C'est en tout cas ce que laissent à penser ces séries de publications qui, sur TikTok, accumulent des milliers et des milliers de vues.

"Rétablir l'équilibre"

"En tant que sorcières, si nous observons des choses tout à fait déséquilibrées, nous faisons de notre mieux pour rétablir l'équilibre. Et aujourd'hui, c'est la première fois que des sorcières modernes du monde entier se réunissent pour 'faire le job'. C'est-à-dire utiliser leurs pouvoirs pour protéger les personnes de couleur, ou toute personne affectée par les événements actuels, mais aussi leur énergie, pour jeter un sort à tous les oppresseurs", détaille en ce sens le jeune créateur GeminiMoon à Refinery29. Vidéaste et sorcière autoproclamée de 29 ans, GeminiMoon fédère les foules : plus de 15 000 utilisateurs du réseau social le suivent et saluent ses discours.

Sur TikTok, la sorcellerie s'envisage ces derniers jours comme une forme de protestation globale face aux injustices sociales et aux répressions policières, aux discriminations raciales et à l'assassinat des personnes noires - hommes (comme George Floyd) et femmes (comme Breonna Taylor). Une façon de politiser un imaginaire trop peu pris en considération, donc. C'est par exemple ce que fait la jeune sorcière et cosplayeuse Okaries, qui en appelle à soulever une "tempête", le mot-clé ACAB (All cops are bastards) en exergue...

 

Mais ce soulèvement a également pour but d'éveiller les consciences au sein d'une plateforme fustigée pour son manque d'inclusivité, quand elle n'est pas directement accusée d'avoir censuré les mots "Black Lives Matter" au cours des dernières semaines. "Vu comment les gens sont maltraités, nous ferons de notre mieux pour aider à mettre fin au racisme qui est enraciné dans notre culture, avec ou sans magie", poursuit de son côté GeminiMoon.

Résulte de ces intentions un activisme digital traversé d'ésotérisme. Au gré de certaines vidéos, bougies, tirages de tarot et mots d'ordres contestataires s'entremêlent - c'est par exemple le cas du côté du vidéaste pansexuel Kai. La professeure agrégée de littérature anglaise Catherine Tosenberger, spécialiste du folklore, analyse ce phénomène : "La magie peut être un moyen de création de changement, traditionnellement employé par celles et ceux qui n'ont pas accès à d'autres formes de pouvoir". Une révolte souterraine qui fait sensation sur la Toile et qui, on l'espère, sera accompagnée d'actions bien concrètes comme le soutien aux associations antiracistes ou un ralliement aux mobilisations dans les rues.