Audrey Gelman, première PDG enceinte en Une d'un magazine de business

Audrey Gelman, PDG enceinte et fière de l'être.
Audrey Gelman, PDG enceinte et fière de l'être.
Oui oui, on peut très bien être enceinte et PDG d'entreprise. Si d'aucuns en doutaient encore, la très inspirante Audrey Gelman le démontre en faisant la Une du magazine "Inc.".
A lire aussi

"C'est un honneur pour moi d'être la première femme PDG enceinte à faire la couverture d'un magazine économique", déclare Audrey Gelman sur son compte Twitter. La femme d'affaires américaine de 32 ans est toute fière, et il y a vraiment de quoi. Ce mois-ci, la boss et fondatrice de l'espace de travail collaboratif (très sororal) The Wing fait la Une de la revue professionnelle Inc. à l'occasion d'un numéro spécial consacré aux "Female Founders" - les plus inspirantes des businesswomen à la tête des entreprises.

Une belle couverture s'il en est. Enceinte, Audrey Gelman pose les mains sur son ventre, un sourire au visage, l'air apaisé, une tenue stricte et élégante sur les épaules. Aucune formule-choc du type "mère et entrepreneuse" ou "working mom". Non, juste un joli slogan, discret mais bien visible, décoché par la patronne elle-même : "The world is changing". Le monde change.

Une petite révolution

Et oui, le monde change, ne serait-ce que parce qu'un magazine d'affaires influent consacre sa couverture à une femme enceinte sans dissocier sa situation actuelle de son autorité de patronne, opposer l'un à l'autre à raison de grands discours réacs sur la maternité ou même s'étonner de leur association. Par ce geste, la revue Inc. se permet juste de saluer le talent de la CEO et la vitalité de son entreprise, The Wing, laquelle se définit comme une vaste communauté de femmes unies par le co-working.

Mais par-delà cette dimension féministe, cette décision éditoriale est inclusive. Elle tend à offrir de la visibilité à ce que l'on ne voit jamais en Une des magazines. "Vous ne pouvez pas être ce que vous ne voyez pas !", déclare à ce titre Audrey Gelman. Et la patronne d'ajouter : "Je pense qu'il est très important que les femmes comprennent qu'il est possible de gérer une entreprise en forte croissance et de fonder une famille". CQFD

Elle n'est pas la seule à la penser, rassurez-vous. L'accueil de cette couverture ouvertement progressiste est très positif. Sur Twitter, nombreuses sont les voix anonymes à applaudir la working girl. "C'est une source d'inspiration pour des milliers de femmes de comprendre que "sky is the limit" (la limite pour elles est le ciel)", se réjouit un entrepreneur à propos de cette couverture "puissante" - comme le dit encore une lectrice. "Les femmes doivent être davantage mises en avant pour leurs initiatives", abonde une autre à propos de ce portrait qu'elle trouve si "empouvoirant". Last but not least, Audrey Gelman, décrite comme la mère "badass" du mois par l'entrepreneuse Kat Cole, a même reçu l'approbation - c'est-à-dire les nombreux applaudissements et coeurs numériques -de Monica Lewinsky.

"Mon espoir est que les femmes voient cela et éprouvent à nouveau la confiance nécessaire pour prendre plus de risques professionnels, tout en évitant de mettre de côté leur rêve de devenir mère et de fonder une famille", achève la businesswoman, qui, sur Instagram, en profite pour décocher une salutaire ode à la sororité : "lorsque nous nous rassemblons et nous nous soutenons, nous allons plus loin, plus vite !". Le monde change.