Cette époque étrange où les hommes organisaient des mariages... sans femmes

Photo d'un mariage sans femme célébré par The Lion's Club, au Texas, en 1940
Photo d'un mariage sans femme célébré par The Lion's Club, au Texas, en 1940
Des demoiselles d'honneur à la belle-mère et même la mariée, il fut un temps aux Etats-Unis où le mariage sans femmes était en vogue. Explications sur ce drôle de phénomène.
A lire aussi

Une étrange pratique a émergé vers la fin du XIXe siècle aux Etats-Unis et semble avoir prospéré jusqu'au milieu du XXe siècle : le mariage entre hommes. On ne parle pas ici de légalisation précose du mariage pour tous mais bien d'une cérémonie matrimoniale exclusivement composée de personnes de sexe masculin.

Une mariée poilue et moustachue

Ces derniers se déguisaient afin d'interpréter les différents participants lors d'une véritable cérémonie : la mariée, les demoiselles d'honneur, la belle-mère, les palefreniers... S'agissait-il d'un pied de nez aux véritables mariages ou d'une manière de dévaloriser la femme ? Point du tout. Plutôt une manière comique de récolter des fonds pour des oeuvres caritatives ou même pour l'église où avait lieu l'événement comme le rapporte le site npr.org. En effet, s'ils revêtaient la robe, sans oublier les porte-jarretelles et les faux seins, ces hommes conservaient néanmoins leurs barbes et leurs moustaches, ce qui offrait un résultat pour le moins caustique. Et tout ce beau petit monde s'embrassait joyeusement et sans chichi ce qui avait le don de faire rire la foule de spectateurs ! Le point d'orgue du spectacle étant de faire participer des dirigeants de la ville afin de crédibiliser le "mariage".

Casting d'une représentation de mariage sans femme datant de 1890.
Casting d'une représentation de mariage sans femme datant de 1890.

De faux mariages faisant salle comble

Il s'agit du "divertissement le plus unique et attrayant" relayait le journal Houston Post dans un article paru en mai 1917. "Certains des hommes les plus importants de la ville seront déguisés en femmes pour l'occasion. Un moment riche en plaisir du début à la fin et chaque ville ayant proposé ce type de spectacles ont fait salle comble". Et pour cause, "beaucoup de gens de la communauté étaient pleinement disposés à payer l'entrée pour voir leurs voisins masculins en habits de femme ridicules", nous explique l'Encyclopédie de Caroline du Nord. Certaines mises en scène incluaient des imitations d'américains notables tels que Charlie Chaplin.

Un spectacle burlesque et caritatif

Un an plus tard, une cérémonie fut organisée en vue de soulever des fonds pour la Croix-Rouge et elle permit de recueillir 225 dollars (ce qui équivaudrait à 3 500 dollars aujourd'hui). Si cette drôle de pratique a rencontré un franc succès jusqu'au milieu des années 1950, les dames n'ont pas manqué de reprendre le concept en organisant à leur tour des "mariages sans hommes". Epoux, père et autres invités traditionnellement masculins étaient alors remplacés par des femmes. Elles allaient parfois jusqu'à jouer le rôle d'hommes célèbres de l'époque.

Parmi les invités de ce mariage sans femme organsié à Cincinnati, dans l'Ohio, se trouve Theodore M. Berry, le premier franco-américain et maire de la ville.
Parmi les invités de ce mariage sans femme organsié à Cincinnati, dans l'Ohio, se trouve Theodore M. Berry, le premier franco-américain et maire de la ville.

Si les mariages sans femme ont connu leur heure de gloire jusqu'au cours du siècle dernier, la fin progressive du tabou autour des couples de même sexe dans la vraie vie a fini par rendre ces spectacles un poil trop pittoresques.